LES INFIRMIÈRES DU PLAISIR

1985
89 mn
Inclus dans l’abonnement

1985
89 mn
Parce que c'est vrai, la ressemblance d'Olinka Hardiman avec Marylin Monroe est réelle!
Spécialisée dans le traitement des problèmes sexuels via le visonnage de cassettes pornos, la clinique Montretout , tenue par une directrice nymphomane, accueille des clients en mal de libido. Une patient qui veut faire l'amour avec un ange, un autre qui fornique sur le capot d'une voiture ou une autre encore désirant avoir un coït dans sa chambre d'enfant. Tous résolvent leurs problèmes...
Inclus dans l’abonnement
Adulte
France
- 18 ans
VF

1 min avant
2 min après
Les + de filmo

Stakhanoviste du porno gaulois des années 70/80 au même titre que ses collègues Michel Barny, Jean François Davy, Gérard Kikoïne ou Francis Leroi , Michel Caputo (de son vrai nom Michel Baudricourt) avait moins d'ambition que ses collègues pré-cités. Car il s'était fait une spécialité de construire une bonne partie de sa filmographie en utilisant divers extraits et autres rushs provenant de ses propres pornos. C’est le cas d’Infirmières du plaisir qui, entre autres, mélange des chutes de montage resté inédites d’Exigences très spéciales et Plaisirs sodomites pour salopes inassouvies que Caputo a réalisé en 1986 et 1985. 

La clinique “Montretout” est spécialisée dans le traitement des frustrations sexuelles. La clientèle, masculine ou féminine, étant constituée de personnes en en mal de libido. Pour guérir le plus vite possible, ces patients et patientes doivent visionner intensivement des dizaines de pornos en VHS. Ce qui multiplie les saillies poivrées et autres coïts salés sur l’écran. Du genre partie de jambes en l’air sous la pluie, baise sur le capot d’une bagnole et autre petite séance de spanking à la cool. 

Les nostalgiques du porno français des années 80 seront ravis de retrouver quelques gloires du X de l'époque. Comme Christophe Clark qui, ici en début de carrière, ne savait pas encore qu'il deviendra un spécialiste de gonzos salaces qu'il tournera à la chaine en Hongrie. Ou encore la délicieusement nymphette Marilyn Jess, héroïne du mythique La femme objet de Frédéric Lansac, qui se frotte le bas ventre sur robinet d’une baignoire qui n'en demandait pas tant.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE PROJET BLAIR BITCH (Une amusante parodie porno du "Projet Blair Witch" avec sorcière nymphomane et saillies au fond des bois filmées aussi en "found footage".) ou encore LA CLINIQUE DE L'AMOUR (Sous la direction du comédien Artus De Penguern, une comédie vaudevillesque survitaminée avec sur fond de chassés-croisés amoureux dans une clinique.).

FilmoTV vous recommande

563

565

20586

19730

20851

20922

18556

588

Autour du film