Bande Annonce de LES JEUNES LOUPSDécouvrez la bande Annonce de LES JEUNES LOUPS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7980/fond/7980_w_500.jpg
Marcel Carne
Christian HayHaydée PolitoffMaurice GarrelRoland LesaffreYves BeneytonBernard DhéranElina LabourdetteElizabeth Teissier Du GrosGamil RatibLuc BongrandRolande SégurSerge LeemanStéphane Bouy

LES JEUNES LOUPS

105 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Marcel Carne.

Casting : Christian Hay, Haydée Politoff, Maurice Garrel, Roland Lesaffre, Yves Beneyton, Bernard Dhéran, Elina Labourdette, Elizabeth Teissier Du Gros, Gamil Ratib, Luc Bongrand, Rolande Ségur, Serge Leeman. Stéphane Bouy

Synopsis : Alain est un jeune homme sûr de sa séduction. Jeune architecte ambitieux, il s'apprête à dévorer la vie à belles dents. Financièrement soutenu par la princesse Linzani, qui est sa maîtresse, il ne dédaigne pas quelques amourettes de passage. C'est ainsi qu'il rencontre Sylvie, une jeune fille à l'aise dans son époque, bien qu'elle soit encore vierge. Sylvie succombe au charme d'Alain, mais celui-ci la repousse aussitôt, rétif à tout engagement. Sylvie n'entend pas se laisser faire. Avec l'aide de Chris, un jeune bourgeois en rupture de ban qui a des sympathies pour le mouvement beatnik, elle entreprend de reconquérir l'inconstant.    

Scénario : Claude Accursi, Marcel Carne.
Musique : Cyril, Guy Magenta, Jack Arel.
Pays : France
Tags : Comédie, Couples jeunes, Jeunes français, Il faut bien que jeunesse se passe, Aventure / Action.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Les Jeunes Loups est signé Marcel Carné. Autant dire l’un des plus grands cinéastes français de tous les temps, l’auteur de Drôle de drame, de Quai des brumes, d’Hôtel du Nord, du Jour se lève, des Visiteurs du soir, des Enfants du paradis ; l’inventeur du fameux réalisme poétique, alliant une très grande sophistication formelle et un engagement humaniste permanent teinté d’un pessimisme radical ; la plupart de ses films d’avant-guerre bénéficiant de la plume de Jacques Prévert…

Oui, mais voilà, Les Jeunes loups n’appartient pas à cette période de rêve. Carné s’est séparé de Prévert et le réalisme poétique a pris un coup de vieux. Le cinéaste est naturellement passé à autre chose. A la peinture d’une nouvelle classe d’âge qui à travers Les Tricheurs ou Terrain vague se révèle aussi turbulente et aussi nihiliste que leurs aînés.

Les Jeunes Loups font partie de la meute de ces films qui n’ont pas toujours bien vieilli. Tourné en 1967, le film a quand même le mérite de nous montrer  la façon dont Carné, à 58 ans, analysait les turbulentes années 60 et regardait le monde nouveau qui était en train d’émerger.

L’élevage des Jeunes Loups n’a pas été facile. Carné venait d’échouer à monter un projet qui lui tenait à cœur, Le Garçon de la Place d’Espagne. Et il s’était mis en tête de faire un film balzacien, inspiré de Splendeurs et misères des courtisanes, en le transposant à l’époque actuelle. La production avait été laborieuse, et c’est grâce à l’intervention d’André Malraux que le film a pu in extremis avoir l’avance sur recettes. Mais un autre obstacle s’est alors dressé, celui de la censure. Carné voulait mettre en lumière les mœurs dissolues de ses jeunes loups aux dents longues, les censeurs ont tiqué. Le film a été expurgé de nombre de ses scènes les plus torrides – qui paraissent aujourd’hui fort sages. Mais il n’en a pas moins été interdit aux moins de 16 ans.

Le tournage n’a pas non plus été une partie de plaisir. Les comédiens ne s’entendaient pas nécessairement avec Carné, à l’exception bien sûr de son vieux complice Roland Lesaffre, qui jouerait ici le rôle du confident si nous étions au théâtre. Ils ne s’entendaient pas non plus avec les techniciens. Finalement, Carné n’a pas eu le sentiment de retrouver ses petits. Il a désavoué le film et ne s’est même pas rendu à la première. Le film est sorti dans les salles le 3 avril 1968. Soit un mois avant les événements que l’on sait.

Evénements qui ont nui, c’est le moins que l’on puisse dire, à son exploitation. Mais qui surtout ont mis en lumière la naïveté du discours du cinéaste sur la jeunesse. La scène où les apprentis hippies aux cheveux très longs se réunissent dans un bar branché, le discours anarchiste du bourgeois de bonne famille, les considérations diverses sur la liberté sexuelle des protagonistes fleurent bon le cliché. Restent quelques jolies scènes, comme celle où les deux tourtereaux nagent nus dans une piscine de Deauville. Ce que Gabin et Morgan ne faisaient pas dans Quai des brumes, dont l’action se déroulait à quelques kilomètres de là, au Havre. Quelques kilomètres et quelques années d’écart, toute une vie de cinéma.

le contexte
A voir également
Affiche du film ACTRICES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L ORIGINE DU MONDE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENFANTS DU PARADIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HÉROÏNES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés