Les mains en l'air

Bientôt disponible
Parce que Romain Goupil a intégré dans son films des moments "hors scène" filmé juste aprés une prise
Drame - 2010 - France - 90 MIN - Tous publics
Le 22 mars 2067, Milana se souvient de ce qui lui est arrivé soixante ans auparavant. En 2009, elle était encore une enfant, d’origine tchétchène, en classe de CM2 dans une école parisienne. Elle avait alors sa bande de copains : Blaise, Alice, Claudio, Ali et Youssef. Tout allait bien jusqu’au jour où Youssef, qui n’avait pas de papiers, a été expulsé par la police. Ce fut alors à son tour elle, Milana, d’être menacée. Ce que n’ont pas supporté les autres enfants de sa petite bande. Ils ont prêté serment de toujours rester ensemble et organisé leur complot pour garder Milana avec eux.

Réalisé par

5.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Philippe Rouyer
Philippe Rouyer
CHRONIQUEUR

Cinéaste bien connu pour ses engagements politiques à gauche depuis son premier long métrage Mourir à trente ans en 1982, Romain Goupil a eu l’idée des Mains en l’air en réaction à l’actualité la plus brûlante de 2009 : toutes ces histoires de sans-papiers en France qui, paniquant à l’idée qu’ils allaient être contrôlés puis expulsés, se sont tués ou blessés gravement en tentant d’échapper aux policiers. Romain Goupil a aussi été frappé par la réflexion d’un petit garçon d’origine vietnamienne de son entourage qui avait peur d’être expulsé de France. Cette prise de conscience d’un gamin d’être dans une catégorie de population stigmatisée lui a soufflé l’idée du complot organisé par les enfants pour sauver l’un des leurs.

Goupil, qui est aussi son propre scénariste, a choisi de situer le moment où son héroïne se souvient, plus de 50 ans après les faits, pour mieux mettre à distance l’horreur du contexte politique actuel et souligner tout ce qu’on a fait subir aux enfants, en France, au début du XXIe siècle. Cette dénonciation de la politique menée par le gouvernement est d’autant plus troublante que, dans le film, le seul personnage adulte à comprendre les enfants est joué par Valeria Bruni-Tedeschi, la propre belle-sœur du Président de la République Nicolas Sarkozy. Les autres rôles d’adultes sont tenus par Hippolyte Girardot, dont nul n’a oublié la prestation dans Un monde sans pitié d’Eric Rochant et par Romain Goupil lui-même. Par ailleurs, Malika Doudaeva est dans la vie comme à l’écran la mère de Linda Doudaeva, l’actrice qui joue la petite Tchétchène menacée d’expulsion.

Contexte

Romain Goupil

LES REGRETS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec le service d'abonnement VOD illimité FilmoTV, regarder les meilleurs films sur tous supports c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, une offre multi-supports : PC classique, application Android, système iPhone et tablettes tactiles, Numericable, télévisions sur Internet, il n'y a plus qu'à profiter ! Découvrez vos films d'histoire en abonnement VOD illimité ou de vos films d'action à voir en téléchargement légal. Pour cela rendez-vous sur les espaces mode d'emploi ou comment s'abonner.