LES OIES SAUVAGES

Bientôt disponible
Parce que Roger Moore,modeste, a demandé à réduir ses répliques face à Burton et Harris
Aventure / Action - 1978 - Royaume-Uni - 129 MIN - Tous publics
En Afrique, à la suite d'un coup d'Etat, le président Limbani est capturé par son rival, Ndofa. Sir Edward Matherson, un banquier londonien dont les intérêts financiers sont menacés, charge le colonel Faulkner d'aller délivrer Limbani.

Réalisé par

6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

A l’origine du film Les Oies sauvages  réalisé en 1978 par le cinéaste britannique Andrew MC. Laglen, il y eut la volonté d’un producteur Euan Lloyd de marcher sur les traces d’un film de guerre à grand succès sorti en 1961, Les Canons de Navarone de John Lee Thompson, d’après le roman de Alistair Mc Lean. Le producteur décide alors d’adapter à l’écran un autre livre d’aventures, Les Oies sauvages  un roman de l’écrivain rhodésien Daniel Carney qui se déroule dans un pays africain imaginaire.

C’est à Reginald Rose, un écrivain dramaturge et scénariste de grand renom que la production confie le soin d’adapter le roman de Carney. Au théâtre, il est principalement connu pour être l’auteur de Douze hommes en colère dont il se chargera ensuite de l’adaptation au cinéma par Sidney Lumet avec le succès mondial que l’on connaît... Au cinéma, il a déjà à l’époque travaillé pour Anthony Mann avec L’Homme de l’Ouest et pour Michael Curtiz pour L’Homme dans le filet.

Pour mettre en scène Les Oies sauvages, Euan Lloyd fait appel à un réalisateur confirmé, Andrew Mc Laglen, alors auteur d’une quinzaine de films dont une majorité de westerns, ce qui n’a rien d’étonnant pour cet ancien assistant réalisateur de John Ford à qui il vouait une admiration sans borne. Andrew est en outre le fils d’une autre grande figure hollywoodienne : l’acteur Victor Mc Laglen qui obtint l’Oscar en 1935 pour Le Mouchard de John Ford précisément. Tel père, tel fils en quelque sorte.

Le contexte

Richard Burton

Raoul Coutard situe lui aussi son film dans le cadre d'une Afrique en proie aux changements politiques violents et aux interventions étrangères.

Andrew V Mclaglen

Les deux films ont en commun la description de groupes de combattants livrés à eux-mêmes dans un environnement hostile.

QUI PEUR DE VIRGINIA WOOLF ?

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS