LES OISEAUX
À partir de 2.99 €
Parce qu'Alfred Hitchcock invente l'effroi moderne, la terreur liée à une modification du quotidien, sans raison réelle.
Fantastique / Horreur - 1963 - Etats-Unis d'Amérique - 115 MIN - VM - HD - interdit aux moins de 12 ans
Melanie, une mondaine célibataire, s'est éprise de l'avocat Mitch Brenner, qu'elle a rencontré chez un marchand d'oiseaux. Mitch, la prenant pour une employée, lui demande alors des inséparables pour sa soeur. Le lendemain, Melanie se rend chez Mitch avec les oiseaux. Mais en chemin, elle est attaquée par une mouette...

Réalisé par

7.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Denis Parent

Denis Parent

CHRONIQUEUR

Depuis ce film plus personne ne peut plus voir un groupe de volatiles sur un fil électrique sans frémir d’angoisse. Avec Les oiseaux Alfred Hitchcock en 1963 a commis un film-catastrophe et à plumes, une allégorie sur le spécisme, un poème sur la folie, d’une puissance évocatrice telle que, même si on apprécie pas le spectacle, il continue de nous hanter.

Cela commence par une histoire de séduction banale entre un homme et une femme, et puis, dans une bourgade littorale, des oiseaux deviennent agressifs, avant de se liguer pour attaquer les humains.

Inspirée d’une nouvelle de Daphné du Maurier, cette oeuvre traumatique est incarnée par la jeune Tippi Heddren, Rod Taylor et Jessica Tandy et des centaines de goélands, corbeaux, et autres piafs. Voici The birds, le 48e long métrage de Hitch, regardez-le avec des lunettes si vous avez peur d’être becquettés.

FILMOTV vous recommande

Pas si éloigné

Pas si éloigné

Contexte

Tippi Hedren

Venu de nulle part, ce film hongrois met en scène la révolte des chiens. La meute humaine est soudain confrontée à la société révolutionnaire des chiens. Un film qui a secoué le festival de Cannes et a gagné l'Amérique. La fable sur les minorités est transparente mais on la regarde la bave aux lèvres.

Alfred Hitchcock

Sur le thème de l'apprenti sorcier le grand Spielberg ressuscite les fantasmes de Arthur Conan Doyle puis de Michael Crichton : le voyage préhistorique. Ce n'est pas un voyage dans le temps mais la résurrection d'espèces disparues par la technologie moderne. Terrifiant, savoureux, rebelle.

PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité