LES PORNOCRATES

Bientôt disponible
Parce que ce "point de vue documenté" date de 1975, donc avant la loi sur le X
Adulte - 1976 - Italie - 90 MIN - interdit aux moins de 18 ans
Enquête sur les débuts du cinéma pornographique en France en 1975. Jean-François Davy montre l'envers du décor, promène sa caméra sur des tournages, montre un casting, le doublage d'un porno, interroge les ouvreuses des salles spécialisées, donne la parole à différents comédiens: Claudine Beccarie, Carmelo Petix, Jack Gatteau, Jean Roche. Il s'interroge aussi avec Noël Simsolo et Paul Vecchiali sur l'importance du cinéma porno.

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR
Figure de proue de la comédie érotique soft, Jean-François Davy passe naturellement à la pornographie en 1975, année de la libéralisation officielle du genre. Reprenant un vieux principe du cinéma sexy d'antan, l'alibi documentaire, Davy tourne Exhibition 1 & 2, portraits vérités des premières stars du X, Claudine Beccarie et Sylvia Bourdon, alternant les témoignages avec les séquences sexuelles non simulées. Les Pornocrates abandonne ce dispositif au profit d'un essai sociologique plus large sur l'industrie du cinéma porno naissant et constitue aujourd'hui un document précieux sur les castings, les tournages, la post-synchro des scènes pornos, les motivations des comédiens et l'exploitation de ces films en salles, donnant aussi la parole à quelques ouvreuses qui soulignent l'importance du titre sur la clientèle : « Le titre, dit l'une d'elles, c'est sensationnel, on les attrape même si c'est un mauvais film. ». En producteur avisé, Davy avait choisi celui de Les Pornocrates, aussi lourd de promesses que le furent Les Jouisseuses, Les Monteuses et autres Queutardes. La pornographie a toujours raffolé de ces titres catégoriels.

Tags

Contexte

Claudine Beccarie

Mario Salieri

EXHIBITION

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité