LES PUTES DE L'AUTOROUTE

1991
84 mn
Parce que les camionneurs y démontrent leurs connaissances sur le bon usage du pneu
Disponible à la carte à partir de 6.99 € | -50% pour les abonnés
L'Amazone dirige un réseau de prostituées en voiture sur les aires d'autoroute. En 1991, les routiers utilisent la cibi. Les dames les draguent par ce biais. Certains messieurs ont des fantasmes très étranges, liés à leur profession.
Disponible à la carte à partir de 6.99 € | -50% pour les abonnés
Adulte
France
- 18 ans
VF
1 min avant
2 min après
Les + de filmo

Les Putes de l’autoroute est un grand classique de la vidéo porno française des années 1990, l’un des meilleurs titres réalisés par Michel Ricaud pour Vidéo Marc Dorcel, et une entorse notoire à l’univers luxueux qu’affectionne son producteur. Certes, les actrices sont comme d’habitude harnachées de sous-vêtements sexy et de bas-coutures, une marque de fabrique dorcélienne, mais l’univers et les fantasmes décrits portent la griffe du cinéaste, l’un des plus grinçants du genre.

Nous sommes en 1991, sur l’autoroute, les aires de parkings de poids-lourds et les petites départementales. La cibi est alors le moyen de communication préférés des routiers. L’Amazone, une prostituée à la tête d’un escadron de filles en voitures, l’utilise pour draguer les conducteurs. L’ambiance est prolétarienne : conducteurs buvant de la Kro, salle de restau-routier diffusant du disco, parkings de nuit, chambres fonctionnelles. La vulgarité n’a jamais rebuté Ricaud. La bande-son est travaillée, mêlant les variétés de la FM aux crachotements de la cibi et au flot permanent des voitures sur l’autoroute.

Mais Ricaud dépasse ce contexte réaliste par la description de fantasmes insolites. Chez lui, les routiers ne sont pas sympas, mais bizarres. L’un d’eux se recouvre intégralement d’une immense carte routière de la France, son sexe sortant d’un trou. On peut alors dire que la prostituée qui le chevauche baise littéralement la France. Un autre installe sa partenaire au creux d’un pneu sans chambre à air pour se satisfaire. L’exiguïté des lieux, la cabine avancée des camions, celle d’un téléphone, le brancard dans une ambulance, est exploitée par des plongées, contreplongées, justifiant les gros plans et propulsant souvent le spectateur au cœur du dispositif.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver DU BOUDOIR AU TROTTOIR (Vidéo de Michel Ricaud, produite par Marc Dorcel en 1988. Autre terrain de la prostitution : la rue Saint-Denis.) ou encore LES DÉMOISELLES À PÉAGE (Film érotique de Richard Balducci, 1975, qui exploite déjà le thème de la prostitution autoroutière.).

FilmoTV vous recommande

406

13737

Pas si éloigné