LES ROSEAUX SAUVAGES

Bientôt disponible
Parce que le film fut d'abord téléfilm avant d'aboutir sur le grand écran
Drame - 1994 - France - 109 MIN - Tous publics

1962, c’est la guerre d’Algérie. Dans un village du Sud-Ouest de la France, deux adolescents, François et Maïté, sont amis. Lors d’un mariage où un jeune appelé épouse une fille du pays pour éviter de retourner en Algérie, François rencontre le frère de celui-ci Serge, ainsi qu’Henri, fils de pied-noirs, très critique à l’égard du Général de Gaulle et convaincu par l’OAS. Il se lie d’amitié avec eux et découvre qu’il préfère les garçons. Maïté, fille de la responsable locale du Parti Communiste, ne sait pas bien où elle en est de ses désirs. Malgré des différences de point de vue sur le monde, les attirances entre chacun des membres de ce petit groupe s’épanouissent à la chaleur de l’été.

Réalisé par

7.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

Les Roseaux sauvages est la version longue du téléfilm Le Chêne et le roseau commandé et produit par Arte dans la collection Tous les garçons et les filles de leur âge, consacrée à l’adolescence. Parmi les neuf films de cette série, élaborée par Chantal Poupaud, on trouve aussi US Go Home de Claire Denis, Travolta et moi de Patricia Mazuy, La Page Blanche d’Olivier Assayas —qui deviendra L’Eau froide dans sa version longue cinématographique— et Bonheur de Cédric Kahn, qui s’intitulera Trop de bonheur dans sa version augmentée pour le grand écran.

Réalisé par André Téchiné, dont c’est le douzième long métrage, juste après Ma saison préférée et avant Les Voleurs, le scénario est écrit par le réalisateur, sur une idée venant de sa propre biographie, avec Gilles Taurand et Olivier Massart. C’est un film ancré dans les années 1960, qui parle de son époque et de politique (la guerre d’Algérie, le Parti Communiste) mais distille toutes les sensations sensuelles et sexuelles d’un groupe de jeunes gens au centre desquels François et Maïté, qui découvrent peu à peu leurs désirs et leurs préférences.

Elodie Bouchez, interprète de Maïté et alors âgée de dix-sept ans, avait débuté à dix ans dans Stan the Flasher de Serge Gainsbourg (1989) et venait d’interpréter le rôle principal du Cahier volé de Christine Lipinska (1992). Le film la lança définitivement dans une carrière exigeante et singulière, jalonnée des œuvres de Cédric Klapisch (Le Péril jeune), Erick Zonca (La Vie rêvée des anges), Abdellatif Kechiche (La Faute à Voltaire), Solveig Anspach (Stormy Weather), James Huth (Brice de Nice), Antony Cordier (Happy few). Ses partenaires, Gaël Morel, Stéphane Rideau et Frédéric Gorny faisaient tous leurs premiers pas au cinéma. Lors de la cérémonie des Césars 1995, Les Roseaux sauvage, déjà récipiendaire du Prix Louis Delluc à la fin de l’année 1994, remporte quatre statuettes : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleur espoir féminin pour Elodie Bouchez.

Tags

Contexte

Elodie Bouchez

Film qui, comme Les Roseaux sauvages, est la version longue d’un téléfilm de la collection Arte, Tous les Garçons et les filles de leur âge.

André Téchiné

Film autour d’une petite fille de dix ans, qui se fait passer pour un garçon et découvre peu à peu qui elle est au contact des autres.

LA VIE RÊVÉE DES ANGES DE ERICK ZONCA  (1995)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec le service d'abonnement VOD FilmoTV, regarder les meilleurs films depuis votre salon c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, un système multisupports : PC, application système Android, iPhone iOS et tablettes PC, service dédié au câble, télévisions connectées, choisissez votre support préféré ! Découvrez vos films western en abonnement vidéo à la demande à petit prix ou de vos films de comédie à regarder en téléchargement légal. Pour cela parcourez les pages mode d'emploi et comment s'abonner.