LES TRIBULATIONS D'UNE CAISSIèRE

Bientôt disponible
Le roman d'Anna Sam avait été un révélateur sur la vraie vie de ces femmes, (et ces hommes), anonymes. Le film de Pierre Rambaldi leur donne enfin un visage !
Comédie - 2011 - France - 102 MIN - Tous publics
Solweig est la petite nouvelle du supermarché...Comme les autres filles, elle fait défiler toute la journée les courses des clients d'un bout à l'autre de son tapis roulant. Aimable quand il le faut, cassante quand cela s'impose, la jeune fille ne rate rien des aléas de la vie d'une grande surface...Peines de coeur, coups de fatigue, mesquineries de la hiérarchie, indifférence des clients...Seule différence entre Solweig et ses collègues: une fois rentrée chez elle, c'est sur internet qu'elle raconte sa journée ! Le blog de Solweig devient peu à peu la référence des ces employés anonymes, dévorés par la société de consommation. Une double traque s'engage alors: celle de Mercier, son supérieur et celle de M.Ferry, redoutable patron d'un hebdomadaire people. Trahisons, rebondissements, fous-rires et chaudes larmes: tous les ingrédients sont réunis pour une histoire de gens ordinaires aux prises avec l'extraordinaire. Eh oui, car l'amour va se mêler à l'intrigue et rebattre les cartes du destin, qui plus est en pleine période de Noël...

Réalisé par

4.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR
Nous les croisons chaque jour mais notre échange se limite souvent à un « bonjour », « merci » et « au revoir »...Ce sont les caissières. Du bout de leur tapis roulant, elles n’ont apparemment rien de vedettes de cinéma ! Et pourtant, dans le film que vous allez découvrir, Pierre Rambaldi leur offre le premier rôle, à travers le personnage de Solweig, jeune femme souriante, confrontée à la fatigue, l’impolitesse, le rythme du boulot. Mais attention, Solweig a un secret, une double identité ! Une fois rentrée chez elle, elle raconte sur un blog les péripéties de sa journée.
Super-héroïne et de super-marché en quelque sorte. Comptes ronds et conte de fées également, car la route Solweig va croiser celle d’un prince charmant, rencontré un soir de neige... Ne vous attardez pas sur les clichés apparents de ce qui n’aurait pu être qu’une bluette indigente: Déborah François apporte à son personnage la grâce et l’acidité nécessaires pour faire autre chose de cette histoire, tirée du roman best-seller d’Anna Sam, caissière elle-même ! Il était donc une fois, quelque part dans une grande surface...
Contexte

Déborah François

Le monde ouvrier est un formidable terrain de cinéma. Robert Guédiguian en a fait sa source d'inspiration principale, prouvant film après film que le petit peuple à de grandes choses à raconter. Qu'il peut aimer, souffrir, rire et pleurer comme les héros hollywoodiens !

Pierre Rambaldi

Frank Capra et Pierre Rambaldi, même combat! La vie des gens simples, bouleversée par l'inattendu ou le merveilleux. L'arrivée d'un ange pour l'Américain, celle d'un prince charmant pour le Français...Critique sociale et romantisme font bon ménage !

LE 1ER JOUR DU RESTE DE TA VIE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité