LES TROIS MOUSQUETAIRES

À partir de 2.99 €
Parce qu’on en revient toujours à cette version de Dumas, avec ses duels en forme de ballets
Politique / Histoire - 1950 - Etats-Unis d'Amérique - 121 MIN - VF - Tous publics

Pour son premier jour à Paris, D’Artagnan, un jeune et bouillonnant Gascon décidé à devenir mousquetaire, doit se battre en duel contre trois inconnus : Athos, Porthos et Aramis. L’arrivée des gardes du cardinal de Richelieu interrompt leur combat, les quatre jeune gens oublient leur ancienne querelle pour s’unir face à l’ennemi commun. Une fois l’ennemi en déroute, pour la première fois ils lanceront leur fameux : « Un pour tous, tous pour un ! » C’est ensemble, et sur les ordres du roi, qu’ils tenteront de sauvegarder l’honneur de leur reine...

Réalisé par

7.2 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

En octobre 1948, lorsque les Trois Mousquetaires est présenté aux spectateurs américains, George Sidney, son réalisateur, ainsi que Gene Kelly et Lana Turner, ses principaux interprètes, sont au sommet de leur art et de leur gloire.

Après avoir été comédien, George Sidney devint, en 1941, réalisateur de courts métrages, avant de signer un contrat avec la Metro-Goldwyn-Mayer, studio pour lequel il mettra en scène de nombreuses comédies musicales – et parfois aquatiques – comme le Bal des Sirènes avec Esther Williams. Il tournera, aussi, quelques drames, comme Eternel tourment, en 1947, avec Spencer Tracy, la cinquantaine, amoureux d’une jeunesse de 26 ans, alias Lana Turner, que le cinéaste retrouve, donc, un an plus tard, dans le rôle de Milady de Winter, femme fatale du 17e siècle français, en robe longue et strict corset, comme elle avait été, deux ans plus tôt, femme fatale, en short moulant et maillot de bain blanc, dans le Facteur sonne toujours deux fois.

Gene Kelly a, lui aussi, déjà tourné avec George Sidney. D’abord dans Pilot n°5, un film de guerre et d’amour, puis dans Parade aux étoiles, une première comédie musicale, et dans Escale à Hollywood, une seconde comédie musicale dans laquelle il dansait avec Jerry, la souris de Tom et Jerry ! Les voilà donc, tous les trois, réunis en compagnie de June Allyson en Constance Bonacieux, d’Angela Lansbury en Anne d’Autriche, de Frank Morgan en Louis XIII et de Van Heflin en Athos. Je n’oublie pas, évidemment, Vincent Price en cardinal de Richelieu, le Premier ministre de Louis XIII, volontairement moins cardinal que Premier ministre, pour éviter de froisser certains groupes religieux, possiblement hostiles aux représentations, pas toujours avantageuses, d’éminentes éminences !

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Gene Kelly

« Un pour tous, tous pour un ! » pourrait être la devise de Robin des Bois et ses amis, tous unis pour que Richard Coeur de Lion retrouve son trône.

George Sidney

Aventures, jeunesse, honneur sauvé, amour vainqueur, les aventures de Fanfan, sous Louis XV, rappellent celles de D’Artagnan, sous Louis XIII.

CHANTONS SOUS LA PLUIE (1952)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné