LES VOLEURS

Parce qu'avant Lyon, Marseille fut pressentie comme décor du film
Policier / Suspense - 1996 - France - 117 MIN - VF - Tous publics
Si Alex est policier, son frère Ivan dirige quant à lui une bande de criminels spécialisés dans le vol de voiture de luxe. Tous les oppose. Alex s'est follement épris de Juliette, une délinquante rencontrée grâce à son frère. Mais celle-ci vivait en réalité une relation avec Marie qui est professeur de philosophie. Juliette disparaît et Alex la retrouve dans un hôpital psychiatrique...
6.4 / 10
6.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Pour Les Voleurs, son douzième long métrage sorti en 1996, André Téchiné raconte en flash back l’histoire de deux vrais frères ennemis : Ivan (Didier Bezace) est un malfrat lyonnais spécialisé dans le vol et la revente de berlines de luxe. Alex (Daniel Auteuil) est, lui, inspecteur de police. Jusqu’à la mort violente du premier, ils se partageaient la même maitresse, Juliette (Laurence Côte), elle même amante de sa prof de philo, Marie (Catherine Deneuve). Quand Juliette disparaît, Marie et Alex s’unissent pour tenter de la retrouver…

Un chef de gang et père de famille tué par des policiers au cours d’un braquage. Avec cet argument de pure série noire, André Téchiné n’hésite pas à décliner les thèmes qui lui sont chers depuis ses premiers films : la famille et ses turbulences, la fratrie source de conflits ou bien encore les balancements entre le cœur et la raison. De la même manière, le cinéaste poursuit ses interrogations sur la sexualité, entre homosexualité et hétérosexualité.

Après avoir tout un temps situé le film à Marseille, André Téchiné a finalement choisi la capitale des Gaules et Chambéry comme les lieux des crimes qu’il raconte. Loin du Sud-Ouest et de la géographie qu’il dévoilait notamment dans Les Roseaux sauvages, le cinéaste trouve avec les paysages de Rhône-Alpes comme un second souffle, s’ouvrant à des espaces qui ne sont pas sans rappeler ceux du western avec duels dans la neige à la clé : la Haute Savoie revêt ici des allures de Rocheuses.

Réalisé par

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Daniel Auteuil

Réalisé par Jacques Maillot en 2008, le film "Les Liens du sang" avec Guillaume Canet et François Cluzet adapte sur grand écran l'histoire vraie des frères Papet dont l'unbétait flic quand l'autre était voyou, à l'instar des personnages fictifs du film d'André Téchiné.

André Téchiné

Comme André Téchiné, Xavier Beauvois n'est pas un familier du polar. Avec "Le Petit Lieutenant", il en donnait à son tour en 2005 sa vision forcément singulière

APRÈS VOUS