LETTRE D'UNE INCONNUE

1948
90 mn
Ce film n’est plus disponible

1948
90 mn

Stefan Brand, pianiste prodige sur le déclin, s’apprête à prendre la fuite pour échapper à un duel avec un mari jaloux. Mais une mystérieuse lettre le retient. La signataire lui confie l’amour fou qu’elle éprouve pour lui depuis le temps où elle vivait, avec sa mère, dans l’appartement contigu au sien, ses tentatives pour lui avouer sa passion, son exil contraint hors ...

Ce film n’est plus disponible
Drame
Etats-Unis
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Max Ophuls fuit dans un premier temps l’Allemagne en 1933 et trouve refuge en France où il tourne notamment Le Roman de Werther et Sans lendemain. Il est de nouveau contraint à l’exil en 1941 et part cette fois pour les Etats-Unis. Après cinq longues années d’inactivité, il dirige Douglas Fairbanks Jr. dans L’Exilé.
Cette Lettre d’une inconnue est donc le deuxième des quatre films qu’il a tournés à Hollywood, et sans doute son chef-d’œuvre américain. Ses œuvres majeures restant celles tournées à son retour en France (La Ronde, Le Plaisir, Madame de... et Lola Montès).
La légende veut que Ophuls ait convaincu le président d’Universal de financer ce film en s’arrangeant pour le rencontrer dans un bain de vapeur des studios, seul endroit où le boss était décontracté. Le scénariste Howard Koch (oscarisé pour Casablanca) se chargeant, lui, de contacter le vice-président William Dozier. Ce dernier allait produire le film et, accessoirement, proposer de confier le rôle central à sa femme, Joan Fontaine. Déjà nominée pour Rebecca, elle avait remporté l’Oscar de la meilleur actrice en 1941 pour Soupçons, face à Bette Davis et Olivia de Havilland qui n’était autre... que sa sœur aînée ! 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES LUMIÈRES DE LA VILLE (CITY LIGHTS, CHARLIE CHAPLIN, USA-1931) ou encore THE RETURN OF FRANK JAMES (LE RETOUR DE FRANK JAMES, FRITZ LANG, USA-1940) .

Autour du film