Lions Love

Bientôt disponible
Parce que Jim Moprrison en personne y effectue une apparition surprenante
Documentaire - France - 107 MIN - Tous publics
Trois acteurs, Viva, Jim et Jerry, rêvent de devenir des stars hollywoodiennes. En attendant, ils forment un ménage à trois dans une villa où ils passent leurs journées nus, à bavarder, fumer de la marijuana et regarder la télévision qui diffuse en boucle les images de l'assassinat de Robert Kennedy ...

Réalisé par

5.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Mathilde Lorit
Mathilde Lorit
CHRONIQUEUR

C’est l’un des longs métrages les plus rares d’Agnès Varda que FilmoTV vous propose de découvrir : Lions Love (… and lies), une « fiction utopique » selon ses propres mots, ou encore un reportage imaginaire filmé à l’époque où elle est installée à Los Angeles avec Jacques Demy : ce dernier est en effet venu tourner Model Shop pour la Columbia avec Anouk Aimée. Nous sommes en 1968, et Agnès Varda ne perd rien du mouvement hippie qui est en train de naître aux Etats-Unis : ce qu’elle capte dans ce film, qui mélange le vrai et le faux, c’est la culture du fameux flower power.

Pour mieux saisir l’essence de ce mode de vie ultra libre et décomplexé, Agnès Varda réunit dans une villa hollywoodienne des personnalités emblématiques de l’époque : la réalisatrice américaine Shirley Clarke, figure de l’avant-garde new-yorkaise, la comédienne Viva, égérie d’Andy Warhol avec qui elle vient de tourner Bike Boy, et un duo de chevelus composé de Jim Rado et Gerome Ragni, les auteurs de la comédie musicale Hair, qui est en train de triompher à Broadway.

Tout ce beau monde passe donc ses journées devant la caméra d’Agnès Varda, qui enregistre les conversations embrumées par la marijuana, les déambulations fesses à l’air, les réflexions intimes et les commentaires liés à l’actualité. Car la télévision est un personnage à part entière dans ce film de « sex and politics », en particulier quand les infos livrent en direct l’annonce de l’assassinat de Robert Kennedy. Fascinante observation du quotidien hippie, le film s’impose comme un témoignage d’autant plus précieux de ce mode de vie et de pensée qu’Agnès Varda fut l’une des rares cinéastes françaises à s’y intéresser. 

Contexte

Ce documentaire, tourné lors du deuxième séjour d'Agnès Varda à Los Angeles, illustre à son tour son amour de la ville, mais aussi son talent de documentariste.

Agnès Varda

Les acteurs de Lions and Love sont aussi les créateurs de la comédie musicale originale qui fut adaptée en 1979 par Milos Forman. On y retrouve l'esprit hippie dans toute sa splendeur !

BIKE BOY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité