LOLO

À partir de 7.99 €
Rien n'est plus réjouissant que la perversité d'un beau mais sale gosse trop chouchouté par sa maman
Comédie - 2015 - France - 99 MIN - VF - HD - Tous publics
En thalasso à Biarritz avec sa meilleure amie, Violette, quadra parisienne travaillant dans la mode, rencontre Jean-René, un modeste informaticien fraîchement divorcé.
Après des années de solitude, elle se laisse séduire. Il la rejoint à Paris, tentant de s'adapter au microcosme parisien dans lesquel elle évolue.
Mais c'est sans compter sur la présence de Lolo, le fils chéri de Violette, prêt à tout pour détruire le couple naissant et conserver sa place de favori.

Réalisé par

5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

 Lolo , le sixième film réalisé par Julie Delpy, c’est d’abord le film d’une cinéaste qui dans la vraie vie est également la mère d’un petit garçon de six ans qu’elle n’hésite pas à surnommer son « petit empereur ».
C’est ainsi d’ailleurs que Julie Delpy raconte la toute première origine de son film coécrit avec Eugénie Grandval.
Le film se veut d’abord le portrait d’un couple, un couple pas comme les autres, un couple en l’occurrence volcanique, celui que constitue une mère avec son fils, sans l’ombre d’un père à l’horizon.
C’est alors Tanguy puissance 10. Surtout quand le fiston en question s’avère être le champion toutes catégories de la manipulation et du mensonge.

Comme toute comédie qui se respecte,  Lolo  est avant tout une galerie de caractères qui se fonde sur un casting d’une indéniable efficacité. Fidèle à sa ligne de conduite depuis son premier film comme réalisatrice, Julie Delpy, alias Violette, tient l’un des rôles principaux en campant cette femme aveuglée par son amour maternel.
C’est Vincent Lacoste qui joue le rôle de son fils, renouant ainsi avec l’univers de Delpy laquelle l’avait dirigé en 2011 dans  Skylab. Dernier pilier de ce trio de choc mais véritable maillon faible en apparence, Jean-René qu’incarne Dany Boon et pour lequel le rôle avait été écrit d’entrée de jeu.
Pour accompagner Violette, Julie Delpy a imaginé le rôle de l’amie complice et de la confidente perpétuelle en confiant à Karine Viard le soin d’interpréter Ariane laquelle entretient avec sa fille une relation exactement inverse de celle de Violette avec son fils.

Pas de comédie non plus sans quelques apparitions en forme de clin d’œil. L’héroïne évoluant dans le monde de la mode, on verra ainsi débarquer le véritable Karl Lagerfeld au cours d’une fête très parisienne. Sans oublier Frédéric Beigbeder dans le rôle improbable de l’animateur d’une émission gourmande comme la télévision actuelle les aime ! Quant au père de Julie, Albert Delpy, il ne fait que passer en badaud dans une exposition.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Julie Delpy

Pour la caméra de Brigitte Rouan, Nicole Garcia s'avère être une mère redoutable pour ses fils réunis à l'occasion de vacances en Grèce.

Julie Delpy

Pour son premier film, Alexandra Leclère explore d'autres névroses familiales mais avec la même jubilation que celle déployée par Julie Delpy

LA PASSION BÉATRICE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné