Bande Annonce de LUCIE AUBRACDécouvrez la bande Annonce de LUCIE AUBRAC sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/815/fond/815_w_500.jpg
Claude Berri
Carole BouquetDaniel AuteuilPatrice ChéreauHeino FerchJean Roger MiloBernard VerletJacques BonnafféPascal Greggory

LUCIE AUBRAC

111 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Claude Berri.

Casting : Carole Bouquet, Daniel Auteuil, Patrice Chéreau, Heino Ferch, Jean Roger Milo, Bernard Verlet, Jacques Bonnaffé. Pascal Greggory

Synopsis : En 1943, à Lyon, il ne fait pas bon être résistant. Ce film, basé sur le récit autobiographique de Lucie Aubrac, retrace les deux arrestations de son mari, Raymond, ainsi que l'épisode, resté trouble, de la capture de Jean Moulin. L'officier de la Gestapo chargé de leurs interrogatoires, et de leurs tortures, s'appelait Klaus Barbie...

Scénario : Claude Berri.
Musique : Philippe Sarde.
Pays : France
Tags : Histoires dans l'histoire, Femmes, femmes, Politique / Histoire, Sous l’Occup', Héros de la résistance, Fais-moi mal, Résister, EN LUTTE !.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film
Daniel Auteuil aime bien se déshabiller dans ces films. Un an après le Mauvaise Passe de Michel Blanc où, devenu prostipute à Londres, il enlevait ses fringues pour raisons professionnelles, ici, c’est pour des raisons moins érotiques qu’il se dénude : une fouille au corps exhaustive mené par un policier français dévoué à ses supérieurs allemands. Nous sommes donc pendant la deuxième guerre mondiale, dans la région de Lyon où la Résistance est dirigée par un certain Max (plus connu sous le nom de Jean Moulin) et la police allemande commandée par un obscur officier nommé Klaus Barbie.

Entre tous ces hommes, il y a une femme, la femme de Raymond Aubrac, Lucie, qui passe son temps à essayer de sortir son mari du pétrin, et des prisons, où il se retrouve.

Il y a une chose très importante qui manque au film de Claude Berri, ce sont ces mentions, qu’on trouve généralement à la fin de tout bon téléfilm inspiré d’événements réels, qui détaillent ce que sont devenus ces personnages « après », (quand ils ont survécu bien sûr). Et bien rassurez-vous, cette lacune sera comblée, juste après le film. Mais pour le moment, il est grand temps d’aller faire sauter un pont.
Si la fin du film ne détaille pas les itinéraires des différents protagonistes après-guerre, c’est aussi qu’ils ne sont pas forcément très clairs. Procès et controverses se sont multipliés, particulièrement depuis le procès de Barbie, en 87, où « le boucher de Lyon » désigna René Hardy et Raymond Aubrac comme des agents doubles travaillant pour lui…
Alors qu’est-ce qu’on peut dire aujourd’hui ?

Après la guerre, René Hardy, fut jugé deux fois sans être condamné. Il devint écrivain. Il est mort 12 avril 1987.
Raymond Aubrac, après avoir avoir été nommé Commissaire par le général de Gaulle, a monté une société de conseil en ingénierie.
Charles de Gaulle a accordé le droit de vote aux femmes françaises en 1945. Il est mort en 1970. Depuis, il essaye de piquer le nom de la place de l’Etoile. Quant à Lucie Aubrac, incarnée avec une absence remarquable de communisme par Carole Bouquet dans le film, elle fut la première femme à siéger au Parlement ; puis elle retourna à son métier de prof d’histoire, avant de publier ses mémoires, Ils partiront dans l’ivresse, en 1984, à la source de ce film. Elle est morte le 14 mars 2007, à Issy-les-Moulineaux; à 94 ans, laissant un veuf et trois orphelins.

Le film de Claude Berri est aussi l’occasion de se plonger dans le documentaire palpitant de Kevin Macdonald sur Klaus Barbie, Mon Meilleur Ennemi, sorti en 2007, retraçant la carrière de ce barbare professionnel sur près d’un demi-siècle.
Et si vous voulez voir quelques bons films français sur la Résistance, vous pouvez toujours revoir L’Armée des ombres ou Le Silence de la mer, de Jean-Pierre Melville. Ou Un condamné à mort s’est échappé, de Robert Bresson. Ou Lacombe Lucien, ou Au revoir les enfants, de Louis Malle. Ou Le Vieux Fusil de Robert Enrico. Ou Le Train, de John Frankenheimer, (bon, celui-là, il n’est pas complètement français). Et puisqu’on va par là, pourquoi pas Casablanca ? Ca fait combien de temps que vous n’avez pas vu Casablanca ?

Dans les années 90, Claude Berri s'était spécialisé dans les films historiques comme producteur (La Reine Margot) ou réalisateur (Germinal). Lucie Aubrac n'est pas vraiment un biopic sur cette résistante. Le film s'attarde plus précisément sur l'arrestation de Caluire ...

Lire la suite
7
Incertitudes

Amour et résistance.

Comme dans mon souvenir, il s’agit sans nul doute du chef d’oeuvre de Claude Berri, pour sa limpidité et son orchestration, la multiplication de séquences quasi muettes, tout en mouvement à l’image de cette ouverture somptueuse de l’attentat du train. Le film glisse ...

Lire la suite
8
JanosValuska

L’histoire de Lucie et Raymond Aubrac, résistants exemplaires, se suffit à elle-même. Claude Berri en tire un film tout à fait honnête. Il ne fait pas dans l’héroïsme, il insiste même assez frontalement sur la peur que pouvait ressentir ces simples hommes et femmes ...

Lire la suite
7
Johannes Roger
A voir également
Affiche du film LES ENFANTS DE TIMPELBACH
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MR 73
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ENSEMBLE C EST TOUT
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MARIE ANTOINETTE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film TOUT POUR ÊTRE HEUREUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RATCHET & CLANK

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GODS OF EGYPT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRUTH : LE PRIX DE LA VERITE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BATMAN VS SUPERMAN: L AUBE DE LA JUSTICE (ULTIMATE EDITION)

à partir de

13.99
 
Affiche du film FIVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés