Bande Annonce de LUMIÈRE ! L'AVENTURE COMMENCEDécouvrez la bande Annonce de LUMIÈRE ! L'AVENTURE COMMENCE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/12010/fond/12010_w_500.jpg
Thierry Frémaux

LUMIÈRE ! L'AVENTURE COMMENCE

86 mn

Note de SensCritique :

7.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Thierry Frémaux, Louis Lumière, Auguste Lumière.

Casting :

Synopsis : En 1895, les frères Lumière créent une machine qui va émerveiller le monde : le cinématographe. Armés de leur invention, ils signent les premiers films de l'histoire du cinéma. Mise en scène, travelling, trucage ou remake : ils posent également la grammaire technique de ce qui allait devenir le 7e Art...

Pays : France
Tags : Documentaire, SensCritique - Best of films de 2017, SensCritique - Best of films français de 2017, Inventeurs, Documentaire français, Documentaire historique, de moins de 90 minutes, Documentaire sur le cinéma.

à partir de

7.99
voir ce film

Lumière ! Le point d’exclamation a son importance, tant le film nous enchante, qui nous offre d’assister aux premiers pas du cinéma, pas moins. Mais ce qui précède le point d’exclamation, le mot Lumière mérite également que l’on s’y attarde. Parce que les inventeurs du Cinématographe, Auguste et Louis Lumière possédaient un patronyme prédestiné. Certes les Lumière ne sont pas seuls à inscrire leur nom au panthéon des inventeurs de ce qui deviendra le 7e Art, l’invention est le fruit de toute une série de trouvailles successives. Mais ce sont les premiers à trouver le moyen de faire défiler la pellicule et à organiser des projections publiques. Ce sont bel et bien les inventeurs de la séance de cinéma… 

Lumière ! (avec un point d’exclamation) est un film de Thierry Frémaux, le directeur de l’Institut Lumière de Lyon, et par ailleurs Délégué général du Festival de Cannes. Mais c’est un film de montage, un ensemble de 114 films des frères Lumière, qui nous sont proposés dans une optique à la fois pédagogique et ludique. 114 films choisis parmi les 1422 figurant au catalogue Lumière. Tous datent naturellement des débuts du cinéma, entre 1895 et 1905, le tout premier, Sortie des usines Lumière ayant été tourné le 19 mars 1895, par une belle journée préprintanière.  

Il existe une évidente unité entre tous ces films, en dépit de leur variété de sujets et d’inspiration. Ce n’est pas le même opérateur qui était à chaque fois derrière la caméra. Tournaient en parallèle Louis Lumière (mais pas son frère Auguste, en définitive plus inventeur que cinéaste), mais aussi Alexandre Promio, Gabriel Veyre, Francesco Felicetti, Constant Girel, Félix Mesguisch et Charles Moisson. Leur sensibilité n’était peut-être pas la même, mais les caractéristiques techniques des caméras et le sens de la commande opérée par les Lumière formaient un cadre dont il n’était pas aisé de s’affranchir.

Ce qui frappe à la vision de ces 114 films courts (on ne parlait pas encore de courts métrages, ne serait-ce que parce que les longs n’existaient pas), c’est leur diversité et leur richesse d’inspiration. Les Lumière étaient sans doute des industriels, ils n’en étaient pas moins des artistes. Leurs films sont esthétiquement brillants, ils sont cadrés avec intelligence, ils possèdent le sens du timing, ils sont doués de fantaisie. Ce qui nous frappe d’emblée c’est que ces débuts du cinéma ne sont pas pour autant des balbutiements. Les Lumière avaient inventé le traveling, ils savaient utiliser des trucages, ils n’étaient pas rétifs, loin de là, à un bon gag. 

Certains films sont indiscutablement des documentaires, tel La Sortie des usines Lumière, dont nous parlions plus haut. D’autres sont de pures fictions, à l’instar du célèbre Arroseur arrosé. Certains films Lumière ne quittent pas le cercle familial, d’autres donnent à voir le monde extérieur, jusqu’à certains pays lointains. Mais tous participent à notre découverte d’un monde encore proche mais déjà si lointain. Le cinéma n’est pas bien vieux, et pourtant tous ceux que nous voyons pleins de vie sur l’écran ont disparu souvent depuis longtemps. L’image leur assure une éternité. Et ce n’est pas la moindre vertu du cinéma. En regardant ce film, nous sommes dans l’Histoire, avec un grand H. Une histoire en marche. Il devient évident que l’apparition et le développement du cinématographe est contemporain de l’essor d’un monde industriel où la technique dessine un nouvel horizon. Le cinéma est un enfant du XIXe siècle et de ses illusions de progrès. Viendra ensuite la guerre de 14, qui va interrompre l’élan…

On a longtemps opposé les Lumière et Georges Méliès. Les premiers étaient riches, ils ont construit un empire. C’étaient des inventeurs géniaux, mais leurs films n’étaient dans l’esprit de beaucoup que le résultat de la plate prise de vue d’événements qu’ils n’avaient aucune intention d’organiser. A l’inverse Méliès ne manquait pas une occasion de multiplier trucs et trucages, au profit de films très élaborés, mis en scène, expression d’une fantaisie débridée. Et il a fini sa vie dans la misère. Les Lumière étaient des chefs d’entreprise, Méliès un magicien. Avec le recul on voit bien que la distinction est trop belle pour être honnête. Méliès a  réalisé plusieurs films documentaires, et les Lumière savaient lâcher la bride à leur tempérament inventif, voire farceur. La postérité finira bien par les réunir pour les considérer ensemble comme faisant partie de ces pionniers d’un art nouveau qui n’a pas fini de nous émerveiller.

Lettre d'amour à deux frères

Cinexpérience dans un cinéma d'art et d'essai, cela n'a pas été surprenant d'apprendre (sans faire exprès) avant le début du film qu'il s'agissait du nouveau documentaire sur les frères Lumière. Il n'y a pas grand chose à dire sur le film mais cela suffit amplement à ...

Lire la suite
8
Pierre Leroy

Lumière sur nos origines

Plus qu'un film, une pièce historique mondiale. Cette oeuvre est comme un ossement de dinosaure qu'on dépoussière au fil des minutes qui passent. Sa durée de 1h30 peut semblait courte pour le travail que Frémaux s'évertue à réaliser mais il est une base solide pour que ...

Lire la suite
9
No Life King

Les Frères Lumière et l'art du Cinéma

La belle villa de style Art nouveau d’Antoine Lumière et de sa famille domine la place de Montplaisir à Lyon. Indifférente aux changements de la ville et à la frénésie de la circulation qui la borde, elle conserve précieusement l’héritage de la famille Lumière et de ...

Lire la suite
10
m-claudine1
 
le contexte
A voir également
Affiche du film PATIENTS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Le dernier des injustes

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film POUR LE RECONFORT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Patria obscura
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A BEAUTIFUL DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MONSIEUR JE SAIS TOUT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ACTION OU VÉRITÉ

à partir de

4.99
 
Affiche du film COMME DES ROIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LINE OF FIRE

à partir de

6.99