Bande Annonce de LUMIERES D'ETEDécouvrez la bande Annonce de LUMIERES D'ETE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/12419/fond/12419_w_500.jpg
Jean-Gabriel Périot
Akane NatsukawaHiroto OgiKeiji IzumiMamako YoneyamaYuzu Horie

LUMIERES D'ETE

79 mn

Note de SensCritique :

6.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Gabriel Périot.

Casting : Akane Natsukawa, Hiroto Ogi, Keiji Izumi, Mamako Yoneyama. Yuzu Horie

Synopsis : Akihiro, réalisateur japonais résidant à Paris, se rend à Hiroshima pour réaliser un documentaire sur les survivants de la bombe atomique. Les témoignages recueillis le bouleversent. Submergé par l'émotion, il décide de faire une pause. Dans un parc, il rencontre l'exubérante et joyeuse Michiko...

Scénario : Jean-Gabriel Périot, Yoko Harano.
Musique : Xavier Thibault.
Pays : France|Japon
Tags : Drame, Carte Postale du Japon, de moins de 90 minutes, Arme nucléaire, Bombe H, Bombe A, Réalisateur, cinéaste, metteur, producteur.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

 Akihiro, réalisateur japonais, vient de Paris pour interviewer à Hiroshima des survivants de la bombe atomique. Profondément bouleversé par ces témoignages, il fait une pause et rencontre dans un parc une étrange jeune femme, Michiko. Ainsi débute le premier film de fiction réalisé par le documentariste Jean-Gabriel Périot et qu’il a coécrit avec Yoko Harano et qui fut tourné au Japon.

Pour le cinéaste, tout a commencé en 2006 quand il a vécu un été entier à Hiroshima pour les recherches de 200 000 fantômes, un court métrage documentaire autour de la mémoire de la bombe. Depuis lors, Jean-Gabriel Périot retourne tous les ans au Japon qui fait « partie de sa géographie personnelle » selon ses propres termes. Et c’est ainsi qu’il a rencontré de nombreux « Hibakusha », c’est à dire des survivants de la bombe atomique qui ont bien voulu lui parler et lui enseigner la mémoire de l’horreur et la nécessité de revenir au réel.

La principale leçon que l’auteur a retenu des témoignages des survivants d’Hiroshima, c’est le devoir que nous aurions de profiter de nos vies. Quand on réalise que la vie est précieuse, alors on peut commencer, selon eux, à lutter contre ce qui la détruit, le nucléaire, par exemple, mais pas seulement. Bien au-delà du devoir de mémoire occidentale, c’est l’idée de résistance nécessaire qui l’emporte ici.

C’est un fantôme que Jean-Gabriel Périot a mis en face de son personnage principal qui est en queqlue sorte son double de cinéma puisque lui aussi exerce la profession de réalisateur. Ce fantôme, c’est assurément une figure récurrente du cinéma mondial mais présent plus encore peut-être dans la culture japonaise. C’est ainsi que, lors de la fête annuelle d’Obon qui a lieu au milieu du mois d’août, les fantômes viennent rejoindre leurs familles le temps d’une soirée pour passer quelques instants avec eux ! C’est un moment très joyeux et les fantômes n’incarnent alors en rien le malheur ou la tristesse.

Précisément le film de Jean-Gabriel Périot se déroule lors de cette fête populaire à travers tout le Japon, à la ville comme à la campagne. Comme on le voit, des fêtes sont organisées pour que les vivants et les morts dansent ensemble dans une parfaite osmose et dans un esprit de réconciliation autour de cette valeur fondamentale qu’est la famille. Et dans le film, le personnage du fantôme est d’ailleurs défini par le cinéaste lui-même comme « un très bon vivant ». Pour être présent au monde, semble-t-il nous dire, il faut savoir échapper à l’Histoire.

« Spontanément, je préfère travailler avec des acteurs qui ne sont pas des professionnels ou alors qui proviennent d’autres champs artistiques » ainsi s’exprime Jean-Gabriel Périot à propos du casting de son premier film de fiction. Et le cinéaste de raconter que Akihiro son personnage principal masculin était à l’origine un producteur de cinéma et non un acteur. Et tous les personnages secondaires sont des amateurs qui jouent leur propre rôle. Une bonne façon sans doute de concilier fiction et documentaire.

Que reste-t-il sous les pavés de la misère humaine ?

En août 1945 explosait au Japon deux bombes atomiques lancées par l'armée Nord-Américaine. Le contexte, les faits, le nombre de victimes et la suite : tout cela nous le connaissons très bien grâce aux manuels et à l'école. Lumières d'été témoigne d'un aspect de la ...

Lire la suite
8
Clou

Qu'as-tu vu à Hiroshima ?

Loin des grosses sorties estivales, Lumières d'été, le nouveau film de Jean-Gabriel Périot, sous forme de fiction, cette fois, fait entendre une voix douce et sereine bien que se déroulant à Hiroshima et ses environs. Le film commence pourtant par le témoignage d'une survivante ...

Lire la suite
7
6nezfil

Histoires de fantômes

Au début du mois de février, Jean-Gabriel PÉRIOT présentait son premier long métrage de fiction, Lumières d’été, lors d’une séance spéciale du festival Travelling à Rennes. Près de dix ans après son court métrage 200.000 Fantômes, le réalisateur français traite ...

Lire la suite
8
Yerp Ono
 
le contexte
FilmoTV vous recommande
Affiche du film OCEAN S 8

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN CONTE PEUT EN CACHER UN AUTRE (PARTIE 1 & 2)

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JURASSIC WORLD: FALLEN KINGDOM

à partir de

4.99
 
Affiche du film COMMENT TUER SA MÈRE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE CERCLE LITTÉRAIRE DE GUERNESEY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DEMI SOEURS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés