LUXURE ET INNOCENCE

Bientôt disponible
Érotique - 1977 - Hong-Kong - Tous publics
Liés par une très forte amitié qui leur valut le surnom des Trois Mousquetaires, Man Peitao (Ai Fei), Shi Dabang (Chan Chun-ho) et Hu Pinglan (Lin Tsai) sont cependant trois timides étudiants, qui n'ont toujours pas eu la moindre expérience amoureuse ou sexuelle avec une fille. Décidés à remédier à cette lacune, ils testent différentes méthodes pour surmonter leur peur et tenter de libérer leur libido : cinéma érotique, salon de massage etc… Mais rien ne marche, car ce que cherchent les trois amis, l'amour, est introuvable dans ces lieux où règnent la luxure. En fait, la solution à leur problème est bien plus proche qu'ils ne pourraient l'imaginer…

Réalisé par

6 / 10
1MNavant
Frédéric Ambroisine
Frédéric Ambroisine
CHRONIQUEUR
Dans la seconde moitié des années 70, la majorité des films érotiques hongkongais, qu'il s'agisse de comédies ou de drames, mettaient surtout en avant le coté pervers et décadent de la société.

Allant à contre-courant de cette vision, le cinéaste Ho Fan (La femme fantasme) propose avec Luxure et innocence, une œuvre touchante, qui décrit avec sensibilité les premières expériences amoureuses d'un groupe d'étudiants se situant aux antipodes des pervers de American pie ou Sex is zero.

Pour personnifier cette jeunesse innocente – ou presque – il fait appel majoritairement à de nouveaux comédiens tels que Ho Yen (Sexy detectives), Chan Chun-ho (Call Girls), Chen Shu-ying (Rêves érotiques) ou encore Lin Tsai (Le poignard volant).
Contexte

Ho Fan

SEXY DETECTIVES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné