MA MERE EST FOLLE

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité
Les débuts du chanteur Vianney devant une caméra de cinéma sont plus que convaincants et prometteur...
Comédie - 2018 - France - 91 MIN - VF - HD - Tous publics
Un jour, Baptiste, qui vit à Amsterdam, voit arriver Nina, sa mère fantasque et imprévisible. Accompagnée par un petit garçon qu'elle a pris sous son aile, elle veut se lancer dans le trafic de marijuana et doit rencontrer son fournisseur. Baptiste, qui mène une vie sage, est effaré par son attitude...
4.5 / 10
4.5 / 10
BONUS à retrouver dans Mes Films : BÉTISIER | SCÈNE COUPÉE
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
bonus
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

Nina et Baptiste. Baptiste et Nina. Une mère et son fils. Un fils et sa mère. Elle a toujours été fantasque, un peu barrée. Lui est un garçon posé, cartésien. Si les liens du sang les unissent à jamais, la vie s’est chargé de les séparer. Pour résumer : Baptiste ne parle plus à Nina. Pire, il ne veut même plus la voir…

Mais quand sa maman tellement spéciale s’embarque dans une improbable virée au Pays Bas pour régler ses dettes, son fiston si droit dans ses bottes ne va pas pouvoir s’empêcher de la suivre et de l’aider comme il le peut ! Diane Kurys signe avec « Ma mère est folle » une comédie sentimentale débridée qui aborde le thème de la famille, du pardon et des illusions de jeunesse.

Côté casting, l’affiche inédite réuni le chanteur Vianey pour son premier rôle au cinéma et Fanny Ardant, entourés notamment de Patrick Chesnais et Arielle Dombasle, sans oublier un épatant jeune comédien Jules Rotemberg dans le rôle de Nono, petit garçon qui va ajouter encore un peu plus d’imprévu dans l’odyssée de Nina et Baptiste…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA DERNIERE FOLIE DE CLAIRE DARLING (Catherine Deneuve comme Fanny Ardant semblent avoir perdu la tête... Folie maladive ou manière de vivre : les conséquences pour leurs enfants ne seront pas anodines...) ou encore QUELQUES HEURES DE PRINTEMPS (Jusqu'à quel point un fils est-il prêt à aller pour sa mère ? Renouer le dialogue trop longtemps rompu ou accepter de l'accompagner vers la mort : Diane Kurys et Stéphane Brizé livrent deux exemples différents...).

Réalisé par

BONUS à retrouver dans Mes Films : BÉTISIER | SCÈNE COUPÉE

Même casting

Pas si éloigné