MA PART DU GÂTEAU

Bientôt disponible
L'anti PRETTY WOMAN par définition.
Drame - 2011 - France - 109 MIN - Tous publics
France, ouvrière, vit et travaille à Dunkerque. Elle y élève ses trois filles. Suite à la fermeture de son usine, elle se retrouve au chômage et décide de partir à Paris pour chercher un nouveau travail. Elle va trouver un stage pour devenir femme de ménage, et réussira à se faire engager par la suite, chez un homme qui vit dans un univers radicalement éloigné du sien. Un trader. Les deux individus vont se côtoyer et petit à petit développer une relation intime. Sauf que nous ne sommes pas dans Pretty woman et qu' ici tout nest pas rose. Loin de là.

Réalisé par

5.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Nabil Massad
Nabil Massad
CHRONIQUEUR

Ecrit  et réalisé par Cédric Klapisch, Ma part du gâteau s’intéresse à la rencontre entre France, interprétée par Karin Viard, la secrétaire complaisante de Fabrice Luchini dans Potiche, et Steve, joué par Gilles Lellouche, vu entre autres en copain bougon dans Les petits mouchoirs. Seulement voilà : France est devenue femme de ménage à Paris après la fermeture de l’usine où elle travaillait à Dunkerque, et Steve est un trader qui a réussi et qui partage son temps entre Paris et Londres. La rencontre amoureuse entre ces deux personnages était donc a priori, tout sauf évidente. Cédric Klapisch la rend possible au fil des événements de son scénario en l’inscrivant dans le contexte social de la crise de 2008.

Il renoue ainsi d’une certaine manière avec ses débuts au cinéma, refermant la boucle ouverte en 1991 avec Riens du tout qui racontait comment un homme récemment nommé à la direction d’un grand magasin parisien, allait faire du facteur humain sa priorité dans l’entreprise. Entre ces deux films, les œuvres de Klapisch comme Les poupées russes, L’auberge espagnole ou encore Un air de famille, ne se sont pratiquement jamais inscrites dans la comédie sociale à proprement parler.

Et si cette part du gâteau dont Klapisch en fait son titre, se réfère à la gourmandise du monde de la haute finance, elle n’en demeure pas moins symbolique de sa participation personnelle à l’esprit du cinéma hexagonal de ce troisième millénaire, fortement ancré dans le social.

Tags

Le contexte

La peinture qui y est réalisée de l'univers des traders n'est pas éloignée de celle de Ma part du gâteau.

Cédric Klapisch

L'histoire d'une femme qui en dépit des déconvenues de la vie, s'acharne à s'en sortir et à garder sa dignité, rejoignant en cela le personnage de France dans Ma part du gâteau.

RIEN A DECLARER

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS