Bande Annonce de MAD MAX: FURY ROAD BLACK & CHROME EDITIONDécouvrez la bande Annonce de MAD MAX: FURY ROAD BLACK & CHROME EDITION sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10333/fond/10333_w_500.jpg
George Miller
Charlize TheronHugh Keays-ByrneNicholas HoultRosie Huntington-WhiteleyTom HardyAbbey LeeCourtney EatonJosh HelmanMegan GaleNathan JonesRiley KeoughZoë Kravitz

MAD MAX: FURY ROAD BLACK & CHROME EDITION

0 mn

Note de SensCritique :

7.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : George Miller.

Casting : Charlize Theron, Hugh Keays-Byrne, Nicholas Hoult, Rosie Huntington-Whiteley, Tom Hardy, Abbey Lee, Courtney Eaton, Josh Helman, Megan Gale, Nathan Jones, Riley Keough. Zoë Kravitz

Synopsis : Capturé par la tribu des guerriers à la solde d'Immortan Joe, Max est apprécié pour son appartenance à un groupe sanguin très rare qui lui vaut d'être affecté au guerrier malade Nux. Pendant ce temps, Furiosa décide d'échapper au contrôle de Joe pour lequel elle collecte de l'essence, et s'enfuit à bord d'un camion citerne emmenant avec elle cinq femmes destinées à la reproduction. Joe lance à sa poursuite un détachement de ses guerriers. Max fait partie de l'expédition, enchaîné à la voiture de Nux. A la faveur d'une tempête, Max se libère, et s'associe avec Furiosa pour parcourir le désert. 

Scénario : Brendan Mccarthy, George Miller, Nick Lathouris.
Musique : Junkie Xl.
Pays : Australie|Etats-Unis d'Amérique
Tags : Aventure / Action, SensCritique - Best of films de 2015, SensCritique - Best of films de science-fiction, SensCritique - Best of blockbusters, SensCritique - Best of costumes, SensCritique - Best of univers de fiction, SensCritique - Best of films de traque, SensCritique - Best of films de bataille, SensCritique - Best of films dans le désert, SensCritique - Best of les héroïnes au cinéma, SensCritique - best of films post-apocalypse, SensCritique - Best of films d'anticipation, SensCritique - Les films où il fait chaud, SensCritique - Les films à la meilleure photo, SensCritique - Les véhicules les plus mythiques, Poursuites dans le désert, Science-fiction.

à partir de

7.99
voir ce film

Pourquoi une version de Mad Max Fury road en noir et blanc ? Il y a plusieurs raisons, mais la première est historique. Elle remonte à l'époque lointaine où George Miller terminait Mad Max 2 le défi. Il avait fait tirer une copie non étalonnée de la copie de travail pour la présenter à l'équipe chargée de composer la bande son, et le résultat quasiment dépourvu de couleur s'apparentait  à un noir et blanc très contrasté.

Miller avait été tellement impressionné par la puissance visuelle de l'image qu'il a gardé dans un coin de sa mémoire l'idée que si jamais il devait faire une suite, il se réservait la possibilité de tourner en noir et blanc.

Une autre raison est liée à la nature même de Mad Max Fury road, pur film d'action qui se résume presque à une séquence de poursuite spectaculaire et ininterrompue.  Miller voulait revenir aux sources avec un spectacle purement visuel et dynamique, quasiment sans paroles, qui rappelle naturellement le cinéma muet en noir et blanc.

L'idée a fait son chemin, et même si le studio n'a pas pris le risque d'exploiter en salle une version noir et blanc, la voici qui arrive enfin, fidèle à la volonté de Miller. 

Lorsque trente ans après Mad Max: au-delà du dome du tonnerre, George Miller a réuni les moyens de reprendre la saga, il a envisagé de tourner en noir et blanc, mais il a fini par abandonner, face à l'opposition des cadres du studio, pour lesquels le noir et blanc est associé au cinéma d'art et d'essai. A la place, il a établi avec le coloriste Eric Whipp une charte de couleurs très saturées, pour aller à l'encontre du style visuel à la mode dans les films post apocalyptiques.  Ce qui n'a pas empêché Miller de réaliser pour lui-même sa propre version de Mad Max Fury road en noir et blanc. C'est seulement depuis le succès du film au box-office et en video que le studio a donné au cinéaste l'autorisation d'exploiter cette fameuse version, qu'il considère comme la meilleure.

Fidèle à ses convictions, Miller a conçu tout son film visuellement avant même d'envisager un scénario. Il a fait dessiner un story board qui détaillait le déroulé de l'action, constituée en grande partie par une gigantesque course poursuite. En fin de compte, le film comprend 3500 plans, qui correspondent quasiment au même nombre de cases du storyboard. Quant aux dialogues, ils étaient limités à l'essentiel. Max, joué par Tom Hardy, est traditionnellement taiseux et il n'a que 52 répliques.  Mais à l'issue des projections tests, le studio a jugé nécessaire de tourner des scènes explicatives. Et si on regarde bien, certains détails comme les cheveux de Charlize Theron trahissent l'intervalle entre le tournage original et les scènes supplémentaires.

D'une certaine façon, Miller est resté fidèle à sa conception d'un cinéma traditionnel, réalisé "dans la caméra". Il affirme que 90% des effets sont pratiques, c'est-à-dire que les cascades ont vraiment lieu, les maquillages et les costumes sont réels, de même que les véhicules et la plupart des décors. Les effets numériques ont été utilisés essentiellement pour représenter la citadelle, ajouter des décors en arrière plan, amplifier les explosions, ajouter des débris lors des carambolages, effacer les câbles ou incruster des personnages pour des effets de foule. Enfin, Mad Max Fury road est le premier film de la saga à attirer l'attention de la profession. Il a obtenu pas moins de six oscars, pour le montage, les costumes, le maquillage, le son, le montage sonore et les décors.

De bruit et de fureur.

Il y a maintenant trente six ans, George Miller apportait un sacré vent de fraîcheur au sein de la série B avec une production aussi modeste que fracassante. Peu après, adoubé par Hollywood, le cinéaste nous éclatait la rétine avec une suite explosant le concept de base, ...

Lire la suite
9
Gand-Alf

My Name is Max, Mad max !

Putain........................... Du moment où les lumières se tamisent jusqu'au générique de fin laissant traverser le nom de Georges Miller, je suis resté scotché dans mon siège, halluciné par le spectacle qui a découlé sous mes yeux durant près de 2H qui semblait ...

Lire la suite
9
Gwimdor

Mad Max(s)

J'ai rêvé d'un Mad Max réalisé par Gus Van Sant. Tourné en un seul plan-séquence, avec un camescope vintage, pour choper l'incroyable grain des lumières naturelles sur le désert rouge , avec que des mecs qui portent des cuirs à même la peau, partout. C'était même en ...

Lire la suite
8
DjeeVanCleef
 
le contexte
A voir également
Affiche du film TULLY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INCEPTION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MAD MAX : FURY ROAD

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MAD MAX 2 : LE DÉFI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SKYSCRAPER

à partir de

4.99
 
Affiche du film L ÉCOLE EST FINIE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film EVERYBODY KNOWS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DOGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AU POSTE!

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TULLY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés