MADAME HYDE

2018
91 mn
À la carte à partir de 7.99 €

Professeur de chimie dans un lycée de banlieue, Marie Géquil est timide et mal à l’aise avec ses élèves. Elle ne parvient pas plus à s’imposer qu’à prendre plaisir à enseigner. Suite à une expérience dans son laboratoire, elle est foudroyée et en ressent soudain une énergie nouvelle, électrique. Dangereuse…

À la carte à partir de 7.99 €
Comédie
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Madame Hyde raconte l’histoire de Marie Gequil, timide professeur de chimie dans un lycée de banlieue, incapable de transmettre quoi que ce soit à ses élèves et qu’une expérience dans son laboratoire transfigure en créature pleine de feu, d’énergie et de violence.... Comme on l’imagine au vu de ce bref résumé, le cinquième long métrage de Serge Bozon est très librement adapté de L’Etrange cas du Docteur Jekyll et de Monsieur Hyde, de Robert Louis Stevenson. Comme ses deux précédents films, La France et Tip Top, il est coécrit avec Axelle Ropert, par ailleurs critique de cinéma et réalisatrice, qui avait signé seule les scénarios des deux premiers Bozon, L’Amitié et Mods.

S’il y a clairement ici une veine fantastique, les « effets spéciaux » sont traités avec une simplicité voulue, qui se réfère aux débuts du cinématographe. On ressent aussi un rapport très fort à la série B, dans le dénuement des décors et des costumes, dans un comique de situations qui détonne et étonne. Enfin, Madame Hyde est aussi, à sa façon, un film social, qui regarde de manière frontale les difficultés de la banlieue et de l’enseignement.

Isabelle Huppert, déjà présente dans Tip Top, endosse ici un rôle à contre-emploi, ou tout au moins un personnage dans lequel on l’a peu vue ces dernières années : celui d’une femme faible, dépassée et effacée. A ses côtés, Romain Duris, loin de ses rôles de jeune homme dans le vent et de séducteur, est un directeur d’établissement aux tenues colorées, arborant une coupe au bol peu seyante, et qui fait naître le rire par un jeu de mimiques quasi burlesques. A contrario, José Garcia, souvent volubile et extraverti à l’écran, incarne le mari de Madame Jequil, homme au foyer silencieux et doux, réconfortant et encourageant. Les autres comédiens incarnant les élèves, notamment Adda Senani, sont tous débutants ou inconnus.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver NOCE BLANCHE DE JEAN-CLAUDE BRISSEAU (1989). (Film en forme de conte fantastique, qui évoque les difficultés de l'enseignement et du rapport aux élèves.) ou encore MADAME DE MAX OPHÜLS (1953) (Film français dont le titre commence par « Madame »...).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné