Bande Annonce de MademoiselleDécouvrez la bande Annonce de Mademoiselle sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/8023/fond/8023_w_500.jpg
Philippe Lioret
Jacques GamblinSandrine BonnaireAlain CauchiBlandine PélissierGérard LartigauIsabelle CandelierJacques BoudetMaryvonne SchiltzOlivier CruveillerPatrick MercadoPhilippe BegliaZinedine Soualem

Mademoiselle

85 mn

Note de SensCritique :

6.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Philippe Lioret.

Casting : Jacques Gamblin, Sandrine Bonnaire, Alain Cauchi, Blandine Pélissier, Gérard Lartigau, Isabelle Candelier, Jacques Boudet, Maryvonne Schiltz, Olivier Cruveiller, Patrick Mercado, Philippe Beglia. Zinedine Soualem

Synopsis : Claire Canselier, mariée et mère de deux enfants, mène une existence heureuse et tranquille. Jusqu'au jour où, lors d'un déplacement professionnel, elle fait la connaissance de Pierre, animateur de soirées avec deux acolytes. Ils tombent immédiatement amoureux l'un de l'autre. Durant 24 heures, ils vivent une journée mémorable. Mais après ?...

Scénario : Christian Sinniger, Emmanuel Courcol, Philippe Lioret.
Musique : Philippe Sarde.
Pays : France

Film pas encore disponible

La brève rencontre amoureuse est au cinéma ce que la perte de l’être aimé est au mélodrame : une figure récurrente, intemporelle et définitivement adorée des scénariste et des cinéastes. Avec son film Mademoiselle réalisé en 2001, Philippe Lioret ne déroge pas à la règle aidé par de ses deux coscénaristes Emmanuelle Courcol et Christian Sinninger. C’est eux qui donnent naissance à Claire Canselier, alias Sandrine Bonnaire, et Pierre Cassini, alias Jacques Gamblin. L’une est visiteuse médicale, l’autre est animateur de soirée. Ils font connaissance dans une pharmacie. Ainsi commence leur histoire.

Mais avant même ce récit amoureux, il y eut chez Philippe Lioret l’envie de tourner avec une actrice, celle-là même qui fut découverte par Maurice Pialat. Et le cinéaste de raconter : « J’ai eu envie de travailler avec Sandrine Bonnaire. Sans se connaître, on s’était déjà croisé. Elle souhaitait faire une comédie et on a failli tourner ensemble Tenue correcte exigée mon précédent film, mais cela n’a pu se faire pour une question de dates. » S’ensuivit une scénario abandonné en cours d’écriture et l’idée de raconter « tout ce qu’on aurait pu faire et qu’on a pas fait ». Le scénario de « Mademoiselle » procède de cette première approche.

Si Sandrine Bonnaire entre ainsi dans l’univers de Lioret pour son troisième long métrage, il n’en va pas de même pour deux des principaux acteurs masculins du film. En effet, Jacques Gamblin, l’amoureux du personnage incarné par Sandrine Bonnaire, et Zinedine Soualem qui joue le rôle de Karim Coulard, un collègue de Gamblin, avaient déjà tourné sous la direction de Lioret quatre ans auparavant dans son précédent film, « Tenue correcte exigée ».

De toute évidence, Philippe Lioret a souhaité inscrire son film dans la grande tradition de la comédie américaine dont le style oscille entre élégance et raffinement. En jouant notamment sur des contrastes qui évitent les clichés : à la sagesse relative du personnage de mère de famille incarné par Sandrine Bonnaire s’oppose en douceur le caractère bohème et saltimbanque du personnage joué par Gamblin. Le phare miniature à la fois kitsch et encombrant qui traverse toute l’histoire appartient à cette même veine sophistiquée : son parcours devient l’objet d’un ballet très étudié, comme un motif musical récurrent.

Philippe Lioret occupe une place à part dans la vaste famille des cinéastes français. D’abord par ce que son parcours est quelque peu atypique. Durant plus de dix ans en effet, il fut assistant puis ingénieur du son auprès de réalisateurs aussi différents que Coline Serreau, Robert Altman, Claude Goretta ou bien encore Michel Deville. C’est en 1993 qu’il franchit le pas de la réalisation avec son premier film Tombés du ciel dont Jean Rochefort tient le rôle principal aux côté de Marisa Paredes. Viennent ensuite des films dont la plupart rencontrent un grand succès public, à l’instar de Welcome en 2009 qui obtint par ailleurs les César du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original.

Les acteurs tiennent une place importante dans la filmographie de Philippe Lioret. Comme on l’a vu, Jacques Gamblin était présent dès le deuxième film du cinéaste, Tenue correcte exigée. Deux films en commun également pour Sandrine Bonnaire qui après Mademoiselle partagea avec Philippe Torreton l’affiche du film suivant L’Equipier. Et deux films successifs également avec Vincent Lindon en vedette : Welcome en 2009 puis le suivant, Toutes nos envies deux ans plus tard. Des duos qui sont autant de signes de fidélité de la part d’un cinéaste qui aime manifestement ses actrices et ses acteurs.

Un film tout simple à première vue, mais qui parle (selon l'âge et l'histoire personnel de chacun) du moment où une vie peut basculer, des choix à faire ou faits, du fait que selon le moment des rencontres , votre vie aurait pu être tout autre, et vos choix finalement ...

Lire la suite
9
LETTURA

Jacques Gamblin et Sandrine Bonnaire. Un vrai bonheur. Goûter au bonheur jusqu'à la dernière goutte, jusqu'à la dernière seconde, lorsque l'on sait que c'est bientôt fini, que le temps s'écoule inexorablement, que la douleur est proche. Goûter au bonheur malgré tout, pour ...

Lire la suite
8
omonchic
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Tout ça... pour ça ! (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Laissez-passer

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film JE VAIS BIEN, NE T EN FAIS PAS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film FAST AND FURIOUS 8

à partir de

4.99
 
Affiche du film PÈRE ET FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film À BRAS OUVERTS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALBERT

à partir de

4.99
 
Affiche du film OSIRIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BELLE DE JOUR (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés