MAFIA BLUES 2, LA RECHUTE

À partir de 2.99 €
Parce que le tournage a été interrompu par la visite de Bill Clinton, photos à l'appui
Comédie - 2003 - Etats-Unis - 95 MIN - VM - HD - Tous publics
Paul Vitti a passé deux ans dans la prison de Sing Sing. A quelques jours de sa libération, il survit à deux tentatives d’assassinat. Traumatisé par cette situation, Vitti devient dépressif, excepté les rares moments où il déclame à qui veut l'entendre tous les airs de West Side Story. Ben Sobel, son ancien psychothérapeute, est appelé à la rescousse. Mais Ben n’est pas non plus au mieux de sa forme : son père vient de décéder. Les autorités décident de confier Vitti à Sobel, pour le remettre en état avant son passage devant la commission probatoire. Ben a trente jours pour réussir. Mais Paul Vitti n’est pas un patient comme les autres..

Réalisé par

5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Olivier Nicklaus
Olivier Nicklaus
CHRONIQUEUR
On prend les mêmes et on recommence ! Après le phénoménal succès de Mafia Blues (plus de 100 millions de dollars de recettes américaines), l’équipe s’est logiquement reformée trois ans plus tard pour la suite. Et non seulement on retrouve au générique du deuxième opus le réalisateur Harold Ramis et les deux acteurs principaux, les monstrueusement drôles Robert De Niro et Billy Crystal, mais aussi la plupart des rôles secondaires comme Lisa Kudrow ou Joe Viterelli.

Et même le scénariste Peter Tolan et la plupart des producteurs, comme Paula Weinstein, Jane Rosenthal et Suzanne Herrington.
La grande nouveauté vient du personnage qui remplace Robert De Niro alias Paul Vitti à la tête de l’organisation mafieuse : il s’agit d’une femme, Patti LoPresti, interprétée par Cathy Moriarty, une actrice qui avait déjà donné la réplique à Robert De Niro dans Raging Bull de Martin Scorsese en 1980.

L’accent est d’ailleurs mis ici sur la mafia italienne beaucoup plus traitée que dans le premier épisode. Il faut dire qu’entre temps, la série Sopranos était devenue une référence culturelle incontournable dans le monde entier, encourageant la production à renforcer cet aspect du concept. Le personnage incarné par Robert De Niro est donc encore plus présent dans ce second opus. C’est d’ailleurs dans un article sur Les Sopranos paru dans le New York Times qu’Harold Ramis a trouvé l’idée de la trame de Mafia Blues 2, la rechute.

Le contexte

Robert de Niro

Harold Ramis

RAGING BULL

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS