MAMAN A CENT ANS

À partir de 2.99 €
L’espagnol Carlos Saura tourne la suite d’Ana et les loups. La mort de Franco est intervenue entre les deux films et marque le deuxième.
Comédie - 1979 - Espagne - 95 MIN - VM - Tous publics
Maman va avoir cent ans demain et, dans la maison familiale où tant d'événements dramatiques se sont jadis déroulés, Ana revient, des souvenirs plein la tête, avec Antonio, son mari. Des trois fils de Maman, José, le collectionneur d'uniformes, est mort ; Juan s'est enfui avec une domestique plus sensuelle que sa femme Luchy. Seul le " mystique " Fernando demeure : il tente de voler dans les airs...

Réalisé par

6.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
José Riba
José Riba
CHRONIQUEUR

Carlos Saura a marqué les esprits en France avec Cría cuervos, la chanson Por qué te vas et le regard intense d’une gamine aux yeux noir, ronds, énormes, la petite Ana Torrent. Dans Maman a cent ans, par contre, place au troisième âge ! Ce film de 1979 rend hommage à un monument du cinéma espagnol nommé Rafaela Aparicio, âgée en réalité de 73 ans.

Dans cette suite de Ana et les loups, Saura retourne sept ans plus tard à la même maison, reprend les mêmes personnages, les mêmes comédiens. Dans le jeu de pistes et de symboles proposé par le réalisateur, la maison pourrait être l'Espagne, occupée toujours par une mère autoritaire et ses fils, symboles des piliers de la société espagnole. Le militaire est décédé entre temps (comme Franco, comme l'acteur aussi). Ses deux frères, le religieux mystique et le réprimé sexuel, eux sont bien présents... Et toute la famille attend la disparition de la vieille hystérique pour se débarrasser enfin de la maison !

En tête d'un casting exceptionnel, Geraldine Chaplin, compagne et égérie de Saura. Actrice et réalisateur travaillent ensemble pour la neuvième fois. Neuvième et dernière. 

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Carlos Saura

ANA Y LOS LOBOS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité