MAMAN

À partir de 9.99 €
Parce que la gifle que Josiane Balasko à Mathilde Seigner était une vraie gifle.
Comédie - 2012 - France - 88 MIN - VF - Tous publics
Sandrine et Alice sont deux soeurs. Pas vraiment proches, pas fâchées non plus ! Depuis l'enfance, elles traînent comme un boulet la personnalité de leur mère, une femme absente et revêche qui d'un coup réapparait dans leur vie à la suite d'un brutal divorce. Si Alice, plus posée et rangée accepte de faire le premier pas pour organiser les retrouvailles familiales, Sandrine elle refuse...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR
Ca pourrait n’être qu’une comédie en forme de vaudeville sur la notion de maternité mais ça dévie rapidement vers quelque chose de plus sombre et de plus cruel. Dans Maman, Alexandra Leclère explore le thème des non-dits familiaux, des conflits trop longtemps remisés sous le tapis et qui un jour ou l’autre rejaillissent dans la violence et la passion...

Vous allez faire la connaissance de Sandrine et Alice. Elles sont sœurs, elles ont une maman et pourtant c’est comme si elles étaient orphelines. La raison ? Leur mère n’en est pas vraiment une : absente, distante, rude et sans pitié, cette femme a fait de leur enfance un cauchemar. Les deux jeunes femmes l’ont donc volontairement oubliée mais « maman » va se rappeler à leur mauvais souvenir ! Un retour qui va basculer dans un règlement de compte en forme de séquestration et de questions-réponses aux enjeux vitaux.

Pour incarner ce trio, il fallait trois actrices solides : Marina Foïs, Mathilde Seigner et Josiane Balasko font plus que remplir leur mission.

Réalisé par

4.7 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Marina Fois

Meg Ryan et le tandem Marina Foïs-Mathilde Seigner : même comabt ! Rien ne vaut une bonne séquestration pour faire bouger les lignes... Celles d'un mari infidèle d'un côté, celles d'une marâtre mal-aimante de l'autre !

Alexandra Leclère

On croit toujours tout savoir de ses parents : normal, on vit avec eux depuis si longtemps ! Mais que Michel Aumont révèle sur le tard une passion pour les jeunes immigrées moldaves ou que Josiane Balasko rechigne définitivement à dire "je t'aime" à ses deux filles et c'est tout le fragile équilibre de la famille qui vole en éclat !

POLISSE