Bande Annonce de MANDINGO (VERSION RESTAURÉE)Découvrez la bande Annonce de MANDINGO (VERSION RESTAURÉE) sur FilmoTVhttp://
Richard Fleischer
Brenda SykesJames MasonPerry KingRichard WardSusan GeorgeKen Norton

MANDINGO (VERSION RESTAURÉE)

122 mn

Note de SensCritique :

7.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Richard Fleischer.

Casting : Brenda Sykes, James Mason, Perry King, Richard Ward, Susan George. Ken Norton

Synopsis : 1840. Warren Maxwell, qui règne en maître sur Falconhurst, une immense plantation du sud des Etats-Unis, contraint son fils, Hammond, à épouser sa cousine Blanche Woodford. Hammond découvre que sa femme a eu des rapports incestueux avec son frère Charles et la délaisse complétement au profit d'une esclave noire...

Scénario : Jack Kirkland, Norman Wexler.
Musique : Maurice Jarre.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Histoire américaine, Esclavage, Politique / Histoire.

à partir de

8.99
voir ce film

En 1975, Richard Fleischer, excellent réalisateur hollywoodien à l’aise dans tous les genres - que ce soit la science-fiction avec Soleil vert et le Voyage fantastique, le péplum avec Barabbas, le polar de rues avec Les flics ne dorment pas la nuit ou le film d’aventures avec son sublime les Vikings - s’attaque à Mandingo. Une adaptation enlevée d’un roman de Kyle Onstott et Lance Horner vendue à des millions d’exemplaires aux Etats Unis et traitant de l’esclavagisme au sein d’une famille sudiste.

On se retrouve donc en 1840, dans une plantation détenue par un certain Maxwell, riche propriétaire terrien qui à des dizaines d’esclaves noirs à sa solde. Désirant perpétuer sa dynastie, le vieil homme pousse son fils à épouser sa cousine Blanche. De nom comme de peau ! Le tout sur fond de tensions familiales, de tromperie sexuelle interraciale et de revanche forcée.

Sous la houlette de Dino De Laurentiis, célèbre producteur italien, Fleischer fait un mix subtil entre drame de moeurs, conflit exacerbé et séquences violentes. Notamment quand certains esclaves sont obligés de se battre entre eux ou quand ils se font fouetter en guise de punition. Ceci au service d’une vision assez juste et lucide du Sud de l’Amérique ségrégationniste du 19e siècle engluée dans le puritanisme, le racisme et la sexualité carabinée. Un an après, le réalisateur Steve Carver tournera Drums - L’enfer des Mandingo en français - nouvelle adaptation d’un autre roman sur l’esclavagisme des mêmes auteurs, mais tourné dans un esprit plus série B et moins sociétal que le film de Fleischer.

La sortie de Mandingo ne fut pas simple pour Richard Fleischer si on se fie au livre que Stéphane Bourgoin lui a consacré aux Editions Edilig en 1986. Comme le précise le réalisateur : Je connu beaucoup de problèmes avec Mandingo. Pas tant pendant qu’après le tournage. De tous mes films, ce fut celui qui fut le plus mal reçu par les critiques. La lecture des articles me causa beaucoup de peine, car non seulement on attaquait le film, mais on me mettait aussi personnellement en cause. Je pense toujours que les critiques se sont complètement fourvoyés, soit qu’ils étaient eux même racistes ou qu’ils n’avaient absolument rien compris au film.

Dans la même interview, le metteur en scène fait également allusion à Autant en emporte le vent qui, tout grand mythe du septième art qu’il est, montre un esclavagisme idéalisé et aseptisé. Alors que le sien est un reflet véridique et exact des horreurs de l’esclavage. Seul regret, que le premier montage d’une durée de 3h45 et qui, selon Fleischer, possédait un véritable souffle épique, n’ait jamais été distribué en salles.

N’empêche que, quelques années après sa sortie, certains critiques ont finis par retourner leur veste en considérant Mandingo comme étant un excellent film. En 2013 et 2016, le thème de l’esclavagisme sera à nouveau traité dans un esprit très Mandingo avec The Birth of a Nation de Nate Parker et 12 Years a slave de Steve McQueen, deux films très crus et réalistes sur la ségrégation qui doivent donc probablement beaucoup au film de Fleischer.

On peut dire que ce film est une version moins édulcorée de "Autant en Emporte le Vent" (1939) tandis qu'il est une référence nette dans "Django Unchained" (2012). On pense aussi au récent "12 Years a Slave" (2013) mais "Mandingo" est plus fort émotionnellement car la violence ...

Lire la suite
8
Selenie

Dès le début, le tableau, juste, est posé, dans toute sa violence : les salauds esclavagistes et les pauvres esclaves maltraités. Et puis, l'espoir se lève pour les deux protagonistes, le maître et l'esclave. L'un ne serait pas qu'un monstre et l'autre pourrait voir sa vie ...

Lire la suite
9
Melchiora

Fleischer filme un contexte, la Louisiane de 1840, un domaine, Falconhurst, où le vieux Maxwell (James Mason) et son fils dirigent une exploitation de nègres, avec un mâle reproducteur mandingo. Le film décrit à la fois les rapports entre le père et le fils, le premier voulant ...

Lire la suite
7
Teklow13
 
le contexte
A voir également
Affiche du film LA MORT AUX TROUSSES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA CHUTE DE L EMPIRE ROMAIN
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film SOLEIL VERT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE DISCOURS D UN ROI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film PREMIÈRE ANNÉE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SHEHERAZADE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MA FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLOOD SIMPLE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLACKKKLANSMAN - J AI INFILTRÉ LE KU KLUX KLAN

à partir de

4.99