MANDY

2018
116 mn
... Nicolas Cage excelle en ange halluciné de la vengeance dans un film baroque
Disponible à la carte à partir de 9.99 €

En 1983, Red Miller vit avec sa petite amie artiste Mandy dans les bois dans le Nord-Ouest des Etats-Unis, isolés du monde. Un jour, elle est attirée par Jeremiah Sand, un chanteur folk devenu le gourou d’une secte. Mais ce dernier enlève la jeune fille et l’assassine sous les yeux de Red qui ne vit désormais que pour la venger en rassemblant un arsenal d’armes improbables. Or, peu...

Disponible à la carte à partir de 9.99 €
Drame
Etats-Unis
Tous publics
VF - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

En 1983, Red Miller vit avec sa petite amie artiste Mandy dans les bois dans le Nord-Ouest des Etats-Unis, isolés du monde. Un jour, elle est attirée par Jeremiah Sand, un chanteur folk devenu le gourou d’une secte. Mais ce dernier enlève la jeune fille et l’assassine sous les yeux de Red qui ne vit désormais que pour la venger en rassemblant un arsenal d’armes improbables. Or, peu à peu, le monde se modifie et ressemble à une peinture de sa fiancée défunte. Aux frontières du réel, rien n’arrêtera Red Miller dans sa vendetta…

La seule lecture du résumé de Mandy le film de Panos Cosmatos suffit à donner la tonalité générale d’une œuvre que les festivaliers cannois purent découvrir en 2018 au sein de la section parallèle de La Quinzaine des Réalisateurs. A la fois « nanar flamboyant et trip expérimental », pour reprendre les propos d’un critique du mensuel Positif. Pour son second long métrage, le fils du réalisateur grec George Pan Cosmatos a de fait choisi de plonger son spectateur hébété devant un flux d’images de plus en plus baroques.

Mandy s’inscrit assurément dans le genre balisé du film dit de vengeance dont les deux volets du Kill Bill  de Quentin Tarantino pourrait constituer l’aboutissement idéal. Au centre de ces films trône la figure de celui ou celle qui se venge par tous les moyens. Ici, vous allez découvrir un Nicolas Cage en archange halluciné fou d’amour et de douleur.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA SEPTIÈME VICTIME (Une secte satanique et ses membres sanguinaires sont au coeur des deux films) ou encore KILL BILL (Tarantino, comme Cosmatos, explore sans retenue les codes du film dit de vengeance).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné