Bande Annonce de MARY LA ROUSSE, FEMME PIRATEDécouvrez la bande Annonce de MARY LA ROUSSE, FEMME PIRATE sur FilmoTVhttp://
Umberto Lenzi
Germano LongoJerome CourtlandLisa GastoniTullio AltamuraWalter BarnesAgostino SalviettiEdoardo TonioloEleonora Morana

MARY LA ROUSSE, FEMME PIRATE

85 mn

Note de SensCritique :

5.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Umberto Lenzi.

Casting : Germano Longo, Jerome Courtland, Lisa Gastoni, Tullio Altamura, Walter Barnes, Agostino Salvietti, Edoardo Toniolo. Eleonora Morana

Synopsis : Au XVIIIe siècle. Mary se déguise en gentilhomme pour mieux détrousser les gens du monde. Arrêtée, elle se retrouve en prison avec un noble, Peter. Celui-ci, ayant découvert la véritable nature de son compagnon, se fait passer pour un voleur. Mary s'évade et s'engage comme mousse sur un bateau pirate...

Scénario : Luciano Martino, Ugo Guerra.
Musique : Gino Filippini.
Pays : France|Italie
Tags : Politique / Histoire, Roux et rousses, Pirate‎, de moins de 90 minutes, PLUS D'ACTION.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Levons d’abord une incohérence du titre français de ce film italien qui porte comme titre original Le Avventure di Mary Read. Cette héroïne n’est absolument pas rousse, mais blonde. Sans doute une confusion entre le patronyme Read et l'adjectif red pour la chevelure (rousse). Ou bien le distributeur français cherchait-il une similitude aux trépidants films d’aventures hollywoodiens tournés par la reine du Technicolor, Maureen O’Hara, comme Pavillon noir et A l’abordage, ou se souvenait-il de la volcanique Belinda Lee dans le récent Marie-des-Isles. Ce divertissement italien en Totalscope, réalisé en 1960 par Umberto Lenzi, n’a pourtant pas à rougir du modèle américain.

Vous y retrouvez tous les ingrédients : des flibustiers pittoresques, écumeurs des océans, un bel officier de sa majesté britannique, une évasion de prison, des abordages, sabre à la main, des coups de canon, beaucoup d’humour, des nobles ridiculisés, une séquence de taverne. Le piquant vient du personnage principal : une voleuse à la voix grave, garçon manqué se travestissant en gentilhomme pour détrousser les femmes riches des diligences. Cette ambiguïté est abandonnée au premier tiers pour permettre à Mary Read un nouveau rôle : celui de redoutable pirate, à la tête d’un équipage tout dévoué.

Elle est incarnée par Lisa Gastoni, dont c’est le premier film italien, après des débuts laborieux en Angleterre. Elle est parfaite dans ce cinéma populaire, qu’elle aborde avec décontraction, autant dans des péplums comme Hercule contre les mercenaires du même Lenzi, dans lequel elle joue une ambitieuse Messaline, que des films de science-fiction d’Antonio Margheriti et des giallos. On se souvient bien d’elle en Lucrèce Borgia dans L’Homme qui rit de Sergio Corbucci, avant qu’elle n’accède à des rôles encore plus complexes dans des films d’auteur comme Merci ma tante de Salvatore Samperi.

Mary la Rousse femme pirate est considéré comme le premier long métrage d’Umberto Lenzi. Cet artisan du cinéma bis, né en 1931 en Toscane, est sorti diplômé du Centre expérimental du cinéma de Rome. Il réalise en 1956 un court métrage de facture néoréaliste, mais il a plus d’affinités avec le cinéma d’aventures. Il devient assistant sur un péplum, Constantin le grand, et auprès de Domenico Paolella sur La Terreur des mers, grand spectacle produit par la Romana Film de Fortunato Misiano. C’est en constatant l’efficacité de Lenzi sur ce tournage que le producteur lui confie la réalisation de Mary la Rousse.

La suite est celle de bien des artisans qui ont débuté à cette époque. D’autres films de cape et d’épées, des aventures exotiques inspirées d’Emilio Salgari, des péplums, des films d’espionnage, de guerre, des westerns, des giallos. Il est célèbre pour ses films gore racoleurs comme Cannibal Ferox, mais on peut leur préférer d’étranges machinations érotico-criminelles dont Carroll Baker fut souvent la victime, comme Orgasmo, et quelques polars urbains, dont le très violent La Rançon de la peur, avec Tomas Milian.

Un mot sur le fringant Jerome Courtland, qui interprète Peter Goodwin. Jeune comédien sous contrat à la Columbia de 1944 à 1951, grâce à Charles Vidor, il n’obtient que des rôles secondaires, auprès d’Humphrey Bogart dans Tokyo Joe, de Shirley Temple dans L’Apprentie Amoureuse, de Randolph Scott dans La Bagarre de Santa Fe. Il abandonne l’actorat dans les années 1960 pour devenir producteur chez Walt Disney, notamment de La Montagne ensorcelée et de Peter et Elliott le dragon. Il réalise aussi plusieurs épisodes des séries Dynastie, Falcon Crest et La croisière s’amuse. Mary la Rousse est l’un de ses rares rôles vedettes avec un second film d’aventures italien, Tharus fils d’Attila, dans lequel il tombe de nouveau amoureux de Lisa Gastoni. Ce qui est compréhensible.

On passe un excellent moment, après tout le cinéma c'est fait pour ça !

Une série B inspiré d'assez loin par le personnage réel de Mary Read, qui fut effectivement une femme pirate. Malgré un petit budget (on voit un moment sur un bateau à quai des types s'activer sur le pont avec des coiffures très 1960) des erreurs de scripts (le type emprisonné ...

Lire la suite
8
estonius
 
le contexte
A voir également
Affiche du film DIE HARD 4, RETOUR EN ENFER
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film PREDATORS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film INDEPENDENCE DAY
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film TRANSFORMERS : L ÂGE DE L EXTINCTION
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN HOMME PRESSÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHATOUILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES DU SOLEIL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : DOSSIER 64

à partir de

6.99
 
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film YETI & COMPAGNIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés