Mary Reilly

Bientôt disponible
Parce que Julia Roberts remporta au dernier moment le rôle titre face à Uma Thurman
Fantastique / Horreur - Etats-Unis - 108 MIN - interdit aux moins de 12 ans
Mary Reilly, une jeune femme timide et insondable à l'enfance martyre, est servante dans la maison du Docteur Jekyll. Petit à petit, celui-ci la prend pour confidente et la pousse à certaines confessions. Troublée par l'intérêt que lui porte son maître, elle est de plus en plus intriguée par ce Mister Hyde que le docteur a présenté aux domestiques comme son assistant mais que personne ne voit jamais car il ne sort que la nuit...

Réalisé par

6.2 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Guillemette Odicino
Guillemette Odicino
CHRONIQUEUR

Tremblez, braves gens, la bête qui sommeille en l'homme, se réveille... Ce neuvième film de Stephen Frears, entre The Snapper et The Van est d'une somptueuse noirceur. « Comme si l'ombre l'avait enfanté » pour reprendre une réplique d'un domestique parlant de Hyde... L'insolent réalisateur britannique a bien dû rire, sous cape, en livrant ce film à Hollywood. Car sa relecture du mythe du Docteur Jekyll et Mister Hyde est totalement anti-hollywoodienne ! Ici, pas de folklore gothique, pas de trucages, pas de métamorphoses spectaculaires, sauf dans la scène finale. Mais une épure d'une grande beauté froide sur le vice et la vertu, avec des rats, des gamines martyrisées, du sexe et du sang, Beaucoup de sang, humain ou animal qui coule sur les meubles ou dans les caniveaux boueux d'un Londres victorien où croupissent les indigents. Le décor de Stuart Craig est une pure merveille, étrange et effrayante, et en particulier la maison du docteur avec ce laboratoire traversé par des passerelles en fer qui évoquent à la fois un labyrinthe et un objet de torture et au bout desquelles une porte rouge : celle de l'enfer ou de l'inconscient...

Comment la bonté, la lumière peut-elle gagner dans cette atmosphère sombre ? Grâce à la servante du docteur, cette Mary Reilly qu'interprète Julia Roberts avec une passivité troublante. Mary Reilly est un mur, une surface lisse et impénétrable que Jekyll, l'ensorcelant John Malkovich, veut pénétrer... Le film s'apparente alors au chemin de croix de cette rousse pure et innocente vers l'amour, la douleur et la douceur de la souffrance. Une atmosphère baudelairienne plane sur tout le film et quand Jekyll-Hyde confesse : « Je suis la plaie et le couteau. », on croit entendre la suite de ces vers du poète latin Térence : « Je suis la plaie et le couteau ! / Je suis le soufflet et la joue ! / Je suis les membres et la roue / Et la victime et le bourreau. ».

 

 

Contexte

John Malkovich

Stephen Frears

LES LIAISONS DANGEREUSES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec le service d'abonnement vidéo à la demande à petit prix FilmoTV, visionner vos films sur vos supports préférés c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, un système fonctionnant de manière ouverte : PC classique, application smartphones Android, iOS et tablettes, TV sur fibre optique, télévisions sur Internet, il n'y a plus qu'à profiter ! Découvrez vos films à suspense en abonnement VOD illimité ou de vos films d'espionnage à télécharger. Pour cela parcourez les pages mode d'emploi ou comment s'abonner.