MAUD

Bientôt disponible
Parce que c'est comme du Boulevard, mais pour les plus de 18 ans, par ailleurs avertis des situations!
Adulte - 1981 - France - 73 MIN - interdit aux moins de 18 ans
Hector, un cuisinier belge, prépare une sauce de son invention qui excite la libido des propriétaires (un certain Paul et sa femme) d'un appartement bourgeois, ainsi que de leur bonne. Plus tard, ce même Hector confectionne des tartelettes, puis des pains au chocolat également aphrodisiaques, obligeant d'autres protagonistes de passage  (la directrice d'une agence de pub et les associés latinos américains de Paul) à partouzer ensemble.

Réalisé par

7.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Un réveil sonne sur un air de trompette tandis qu’un couple fait l’amour gaillardement. La bonne débarque avec le petit déjeuner pendant les ébats et commence à se toucher le bas ventre, plateau à la main (pas très pratique ça !). Dans la foulée, arrive dans le champ très étroit de la caméra,  Hector, cuisinier belge cabot dont les tartelettes aphrodisiaques vont multiplier les saillies salées dans la chambre, le bureau et la cuisine de cet appartement bourgeois …  En reprenant le codes du théâtre de boulevard le plus épais (constante du cinéma porno français des années 70/80)   Michel Baudricourt  joue la carte de la cochonceté triviale en laissant en roue libre ses acteurs déchainés. Dont Jack Gateau, dont l’accent belge est bien plus forcé que celui de Jean Claude Van Damme et du roi Baudouin réunis ; Richard Allan alias Queue de béton, star mâle du cinéma hard gaulois d’alors et  la charmante Hélène Shirley dont le bagout  rappelle celui d’Amarande, la spécialiste des rôles de bonne dans les pièce de Barillet et Grédy. A noter que Maud est le  retritrage un brin poli de ce film très leste sorti naguère dans le salles spécialisées sous le titre nettement moins poétique de Embrochez moi par les deux trous.  

Le contexte

Richard Allan

Sortit dans les salles spécialisées en 1981, un petit porno français ou Dominique Aveline, star mâle du genre, honore plusieurs femmes en manque de sexe.

Michel Beaudricourt

Signé Pierre B Reinhard, autre stakhanoviste de l'âge d'or du porno gaulois, ces saillies salées tournées en 1989 dans un célèbre peep show de la capitale est un des derniers films X français tourné sur pellicule.

QUEUE DE BÉTON

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS