MAX 3, RETOUR DU SERIAL NIQUEUR

À partir de 6.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
On a rarement vu une telle autodérision de la part d'un acteur hard filmé comme un baiseur prétentieux et stupide.
Adulte - 2006 - France - 166 MIN - VF - interdit aux moins de 18 ans
Un réalisateur et son perchman retrouvent Max, un personnage de baiseur prétentieux et mégalomane qu'ils avaient déjà ridiculisé. Max accepte un nouvelle fois la présence continuelle de la caméra à la seule condition qu'on réhabilite son personnage. Cette fois, Max compte bien tomber amoureux.
Pas encore disponible
Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR

Réalisé en 2007, Max 3 est le dernier titre d’une trilogie initiée en 2000 par le réalisateur Fred Coppula, avec le comédien Ian Scott. Si les deux précédents ont été financés par Blue One, celui-ci est produit par Fred Coppula lui-même et coréalisé par les deux compères. Sur le même modèle, nous retrouvons Maximilien le magnifique dans ses multiples pérégrinations. L’impénitent et infatigable baiseur serait un personnage très conventionnel du porno s’il n’était pas si infatué au point d’accepter la présence permanente d’une équipe de vidéo, composée d’un caméraman et d’un perchman.

Ridiculisé dans les deux premiers épisodes, il accepte un nouveau tournage à la condition que son image de marque soit réhabilitée. Cette fois, il espère même se montrer sensible et amoureux mais le personnage est définitivement irrécupérable. Sur ce principe qui rappelle le dispositif de C’est arrivé près de chez vous, Coppula et Scott se lancent dans une mise en abyme gonzo plutôt parodique du cinéma porno. Max continue de parader, de faire la morale et de glorifier son sexe qu’il nomme Bébert.

D’une durée aussi grandiloquente que Max, le film accumule les séquences hard et les décors :  un bureau de recrutement, la cabine au lit tournant d’un peep-show de la rue Saint-Denis, des chambres d’hôtel, une cuisine, le fournil d’une boulangerie, un garage. Présent dès l’origine de la série, le perchman, interprété par Sébastian Barrio, participe à quelques ébats et sème la dérision, comme la mouche du coche.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver MAX, PORTRAIT D'UN SERIAL-NIQUEUR (Réalisé par Fred Coppula, 2000. Premier épisode de cette trilogie: Max y a déjà l'ego surdimensionné.) ou encore C'EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS (Fred Coppula et Ian Scott se sont inspirés du film et du personnage principal, faisant du serial-killer complaisant un serial-niqueur.).

Réalisé par

859

406

13734

858

418

857

578

422

19445

19654

2779

5369

7017