Mes chers voisins

Bientôt disponible
Pour la présence tutélaire d'Hitchcock planant au dessus d'un film espagnol multi récompensé et disons...inclassable?
Fantastique / Horreur - 2002 - Espagne - 107 MIN - interdit aux moins de 12 ans

Julia travaille pour une agence immobilière. Au cours d’une visite dans un grand appartement madrilène, le hasard lui fait découvrir que le voisin de l’appartement du dessus est mort depuis plusieurs semaines. Par déduction, elle met la main sur un fabuleux magot que le vieux conservait dans des sacs poubelles. Mais les autres occupants de l’immeuble étaient aux aussi en attente de ce pactole. Dès lors c’est à qui pourra s’en emparer, par tous les moyens, y compris les plus violents. Jusqu’à ce que Julia parvienne à quitter l’immeuble par les toits avec une valise remplie de billets. Les occupants de l’immeuble la poursuivent sur les toits…

Réalisé par

6.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Voilà un film dont il n’est pas aisé de définir le genre, tant il se régale à brouiller les pistes et à multiplier les points d’inflexion. C’est évidemment une comédie de mœurs où sont stigmatisés les comportements pour le moins étriqués de toute une communauté – c’est le titre original du film – de copropriétaires, un microcosme foutraque qui n’est mû que par l’appât névrotique du gain.  Mais c’est aussi une fable sur l’argent, l’argent qui rend fou. Fou, le film l’est assurément, qui nous offre de belles plages de burlesque, alors que les protagonistes sont pris dans une spirale qui va s’accélérant jusqu’au dénouement, magistral pied de nez au politiquement correct, comme il se doit. Mes chers voisins est enfin, et pas seulement pour mémoire, un film d’horreur. On a beau rire, parfois jaune, on a beau trépigner dans son fauteuil, le fond de l’air effraie. Les premières images, qui nous révèlent la mort ancienne d’un homme, qui n’est plus qu’un cadavre pourrissant au milieu des ordures accumulées, est comme le point d’orgue d’une vision au fond apocalyptique du monde.

De fait Mes chers voisins est un film sur l’enfermement. Nous ne quittons que par intermittences le cadre clos et somme toute anxiogène de cet immeuble madrilène où se débattent les personnages. Le réalisateur joue d’ailleurs à merveille de cette claustration, de la difficulté à sortir, à s’évader pourrions-nous dire de cet immeuble de tous les dangers. Mais bien sûr l’enfermement est aussi individuel, il est dans les têtes. Car les idées des êtres qui peuplent cette moderne cour des miracles ne volent pas bien haut. Amertume, violence, cupidité, cocufiages et manipulations en tous genres sont en effet le lot quotidien de ces maudits emblématiques d’un monde qui s’effondre.

Contexte

Tous les occupants d'un immeuble se liguent contre une jeune femme, dont on se demande si elle est parano ou victime

Álex de La Iglesia

C'est le meme melange de comedie grinçante, d'horreur et de film d'action

FEMMES AU BORD DE LA CRISE DE NERF

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme d'abonnement VOD illimité FilmoTV, regarder vos films à domicile c'est tous les jours et à petit prix ! FilmoTV, une offre multi-écrans : PC classique, application Android, iPhone iOS et tablettes tactiles, Numericable, télévisions sur Internet, c'est ouvert ! Profitez de vos films d'espionnage en abonnement VOD ou de vos films de parodie à visionner en téléchargement légal. Pour cela rendez-vous sur nos pages mode d'emploi et comment s'abonner.