LE MESSIE DU MAL

Bientôt disponible
Parce que le personnage principal se nomme Arletty en hommage aux Enfants du Paradis
Fantastique / Horreur - 1973 - Etats-Unis - 86 MIN - interdit aux moins de 12 ans
Une jeune Californienne nommée Arletty décide de rendre visite à son père, un peintre qu'elle n'a pas vu depuis des années, installé dans une petite ville balnéaire au bord du Pacifique. Elle a reçu de sa  part une lettre très inquiétante. Or, il a disparu de sa maison sans laisser de traces, hormis d'étranges fresques recouvrant les murs. Les habitants de la ville demeurent mutiques et refusent de lui venir en aide, si ce n'est un vieil alcoolique et un dandy maniéré du nom de Thom, fasciné par la ville de Point Dune et prétendant collectionner les légendes. Arletty va trouver le journal de son père et y trouver d'atroces révélations.

Réalisé par

6.3 / 10
Les avis sur Sens Critique
Lovecraft was here !

Un inédit en France enfin diffusé chez nous ! Merci Arte pour la découverte de ce film très réussi qui arrive à combiner une photo très belle à un scénario que l'on pourrait croire sorti de l'œuvre de Lovecraft. Messiah of Evil flotte sur le fantastique et le malaise ...

Lire la suite8Par S_Plissken
No one will hear you scream !

Un film d’épouvante que je peux aisément qualifier de bonne surprise, l’argument de l’adaptation lovecraftienne a joué au moment de me programmer une petite séance nocturne comme j’aime, de plus l’œuvre apparait vraiment comme méconnue, et je dois dire que j’apprécie ...

Lire la suite7Par JimBo Lebowski
Adapter Lovecraft avec 12 dollars de budget ? Hum... jouable.

Je me tiens généralement éloigné des adaptations de Lovecraft, fatigué d’y retrouver les mêmes pratiques douteuses : références à la cosmologie lovecraftienne balancées aussi subtilement qu’un pachyderme dans un aquarium ou pire, réutilisation des éléments du Mythe ...

Lire la suite7Par Volte
Contexte

Sept ans avant Zombie, une séquence de Messiah Of Evil constituait déjà une charge contre la société de consommation. Une scène clef nous présente en effet des zombies errant dans un supermarché.

Willard Huyck

Une jeune femme se rend également dans une étrange petite ville côtière isolée, et sera confrontée à de terrifiants événements. Une même ambiance mortifère baigne cette oeuvre envoûtante et horrifique.

ROSEMARY'S BABY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité