MILLER'S CROSSING

Bientôt disponible
Parce que le Miller du titre renvoie au monteur du film, Michael Miller, les Coen adore les private jokes!
Policier / Suspense - 1991 - Etats-Unis d'Amérique - 110 MIN - interdit aux moins de 12 ans
Alors que la Prohibition enrichit la pègre, un caïd voit son autorité remise en cause par le chef d'un autre gang. Ce dernier exige que notre homme lui livre une petite frappe qui lui a manqué de respect. Mais il ne peut pas, celui-ci étant par ailleurs le frère de sa petite amie. Il est vrai qu'il ignore que la demoiselle se donne également à un autre homme, qui n'est autre que son bras droit... Tous les éléments sont en place pour que la violence s'empare de la ville...

Réalisé par

7.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Nous sommes dans les années 30, au temps de la Prohibition. La ville américaine dans laquelle se situe l’action n’est pas identifiée, mais elle vaut pour toutes les villes. Qui, comme elle, sont gangrenées par une mafia omniprésente, devant laquelle les élus, corrompus jusqu’à la moelle, se prosternent, soumis. La situation de base est classique, mais cela se complique un tantinet quand on entre dans les détails des relations entre les différents gangsters, qui visent tous à prendre l’avantage, quitte à trahir les amis de la veille. Disons-le tout net, les micmacs de ce petit monde recèlent une certaine part d’opacité. Qui n’est pas rédhibitoire à la  compréhension de l’intrigue, mais souligne la duplicité des uns et des autres, lesquels se livrent à un jeu de rôles mortel. Autant dire que nous sommes à mille lieux des polars qui cognent et dont les effets pyrotechniques constituent l’argument principal.

Il est clair que les Coen se sont ingénié à multiplier les pistes, en guise d’hommage aux films de gangsters de la grande époque. Nous ne sommes pas dans la parodie, mais parfois la marge est étroite tant il est évident que les auteurs s’amusent. En fait le monde des Coen n’a jamais cessé d’être référentiel, de flirter en permanence avec le second degré, et souvent davantage si affinité. Leurs films les plus graves comportent toujours une petite part de folie qui les empêche d’être définitivement pris au sérieux. Et leurs films les plus fous recèlent parallèlement une part de mystère, voire de malaise qui fait que nous ne les prenons jamais à la légère. Les Coen ne font rien au hasard. Si certains de leurs films sont évidemment plus aboutis que d’autres, force est de reconnaître que les frontières de leur univers étaient fixées dès leur premier film, Blood simple, sorti en France pour la première fois sous le titre de Sang pour sang. Du noir. Du noir poisseux. Poisseux mais ludique. A l’image ô combien effrayante et risible à la fois de ce tueur incarné par Javier Bardem dans No country for old men qui dézingue ses victimes à l’air comprimé.

Pour Miller’s Crossing, en tous cas les Coen ont joué avec les codes comme un chat avec une souris. Les clins d’œil ne sont pas tous appuyés, mais ils sont nombreux. Un exemple ? Lorsque Tom entre dans la pièce de Johnson, on aperçoit une affiche qui annonce un combat de boxe entre Johnson et Lars Thorvald. Or Lars Thorvald n'est autre que celui qui a assassiné sa femme dans Fenêtre sur cour, d'Alfred Hitchcock.

Contexte

La Prohibition exaspère la guerre des gangs

Joel Coen

C'est la même approche un peu parodique mais vraiment respectueuse du genre

LE TEMPS DE L'AVENTURE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme d'abonnement VOD FilmoTV, voir les meilleurs films à domicile est simple comme bonjour ! FilmoTV, une offre qui mise sur la polyvalence : Windows, application smartphones Android, iPhone iOS et tablettes tactiles, Numericable, smartTV, c'est ouvert ! Profitez de vos films d'histoire par abonnement VOD ou de vos films de comédie à visionner en téléchargement légal. Pour cela consultez nos pages mode d'emploi et comment s'abonner.