MISS DAISY ET SON CHAUFFEUR

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Parce que Jessica Tandy/ Daisy fut la plus vieille comédienne à recevoir l'Oscar
Drame - 1990 - Etats-Unis - 95 MIN - VM - Tous publics

Géorgie, années 40. Parce que sa mère, trop âgée, est désormais incapable de conduire sa voiture sans causer un accident, Boolie Werthan, directeur d’une usine textile à Atlanta, engage pour elle un chauffeur noir du nom de Hoke Colburn. Miss Daisy, d’abord rétive, finit par s’habituer à la présence de Hoke et à leurs conversations parfois houleuses. Au fil des jours et des...

Réalisé par

6.5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

C’est le choc de deux cultures : comment une riche veuve blanche et juive ayant toujours vécu dans le Sud ségrégationniste accepte peu à peu à ses côtés la présence d’un chauffeur pauvre, noir, analphabète et forte tête. Plus d’une vingtaine d’années passent sur eux, le monde autour bouge et eux-mêmes avancent imperceptiblement.

Adapté d’une pièce de théâtre à succès d’Alfred Uhry, Miss Daisy et son chauffeur fut également un énorme succès sur grand écran. Il rafla, en 1990, un double prix d’interprétation au Festival de Berlin, quelques Golden Globes, ainsi que l’Oscar du meilleur film, du meilleur scénario, du meilleur maquillage et celui de la meilleure interprétation pour Jessica Tandy.
Dans le rôle de la vieille dame acariâtre, la comédienne d’origine britannique alors âgée de quatre-vingts ans, connut un deuxième souffle à sa carrière cinématographique riche de quelques films importants dont Le Château du Dragon de Joseph L. Mankiewicz (Dragonwick, 1946) et Les Oiseaux d’Alfred Hitchcock (The Birds, 1963). Dans les années 1980 et 1990, elle était en bonne place au générique des succès inattendus que furent Cocoon de Ron Howard et Beignets de tomates vertes de Jon Avnet.

Jessica Tandy avait débuté comme comédienne à seize ans dans le théâtre anglais, face à Lawrence Olivier ou John Gielgud, se faisant une spécialité des héroïnes shakespeariennes. Emigrée aux Etats-Unis, elle créa à Broadway, en 1947, le rôle de Blanche Dubois dans Un tramway nommé Désir, sous la direction d’Elia Kazan et aux côtés de Marlon Brando, Kim Hunter et Karl Malden. Mais c’est Vivien Leigh qui remporta le rôle (ainsi que l’Oscar) dans l’adaptation cinématographique de Kazan reprenant le reste du casting original, en 1951. Dans Miss Daisy et son chauffeur, Jessica Tandy tient tête à Morgan Freeman, qui avait créé le rôle au théâtre en 1987 et dont le personnage de Hoke fit la gloire au cinéma.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Bruce Beresford

LES OISEAUX D’ALFRED HITCHCOCK (THE BIRDS, 1963)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS