MISSISSIPPI BLUES

Bientôt disponible
Pour voir sur un générique, associés les noms de Bertrand Tavernier et de Robert Parrish
Documentaire - 1984 - Etats-Unis | France - 107 MIN - Tous publics

Le réalisateur français Bertrand Tavernier et son ami américain Robert Parrish – acteur chez Murnau, monteur pour John Ford et réalisateur de plusieurs films – parcourent l’état du Mississippi à la découverte des sources de la musique blues.

Ils traversent des villes et des campagnes, souvent pauvres, rencontrent des chanteurs amateurs et se rendent dans les églises où les chœurs de gospel réchauffent les cœurs.

Leur voyage réveille également des souvenirs littéraires et cinématographiques.

6.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Mississippi blues est un documentaire réalisé en 1983 par Bertrand Tavernier, comme une récréation entre Coup de torchon et Un dimanche à la campagne. Il est cosigné par son ami Robert Parrish, cinéaste lui aussi, dont le nom fait partie de la légende d’Hollywood. Les deux hommes ayant arpenté ensemble le vieux Sud des Etats-Unis à la rencontre des habitants, de la musique, du cinéma, de la mythologie de cette terre marquée par l’Histoire.

 

Le film n’est évidemment pas un documentaire comme les autres. Plutôt un reportage au fil de l’eau, des rencontres et des souvenirs. Tavernier et Parrish sont à l’écran, saisis au moment où ils parlent de cinéma, mais aussi face à ces Américains noirs qui parlent de leur quotidien, du racisme, du combat des droits civiques des années 60 et qui surtout produisent une musique extraordinaire, qu’il s’agisse du gospel des églises ou du blues qui se contente d’une guitare et d’un peu de bleu à l’âme.

Tavernier aime le Sud. C’est dans cette région peuplée de fantômes qu’il tournera vingt-cinq ans plus tard Dans la brume électrique. Mais ce grand voyageur est avant tout un amoureux des arts… En exergue du film, il nous confie : « Il est des pays que l'on a déjà tellement explorés dans ses rêves, à travers des films et des livres, que s'y rendre tient tout à la fois du pèlerinage et de la découverte. Le Sud des États-Unis par exemple ». C’est une bonne définition de son film.

Contexte

De retour dans le sud des Etats-Unis, Tavernier adapte le roman noir de James Lee Burke, situé dans les bayous du Mississippi.

Robert Parrish

En 2003, la série "Le Blues" invitait de grands cinéastes à filmer leur musique de prédilection. Cet épisode est signé Clint Eastwood et d'autres le sont par Wim Wenders ou Martin Scorsese

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité