MON DIEU, COMMENT SUIS-JE TOMBéE SI BAS ?

Bientôt disponible
Pour Jean Rochefort parlant italien à Laura (plus l'apparition d'Annunzio)
Comédie - 1975 - Italie - 115 MIN - Tous publics

En Sicile, au début du 20ème siècle, le marquis Raimondo de Maqueda et sa jeune épouse Eugenia découvrent le soir de leur nuit de noce qu’ils sont frère et sœur. Ils se refusent à consommer leur union mais, pour protéger les apparences et leur héritage, décident de garder le secret et de vivre aux yeux de tous comme un couple normal.

Raimondo et Eugenia réagissent...

Réalisé par

6.6 / 10
Les avis surSens Critique
Mon dieu qu'Antonelli est belle!

Après quelques jours de vacances, un petit tour au ciné de quartier m'avait tout l'air d'être une bonne idée, histoire de se remettre le ciboulot en place avant la reprise. Et quand je vois un Comencini avec L'Antonelli au programme de l'Utopia, je me dis qu'il faut y aller ...

Lire la suite7Par Alligator
MON DIEU COMMENT SUIS-JE TOMBEE SI BAS? de Luigi Comencini

Luigi Comencini utilise au maximum les ressorts de la comédie à l'italienne. Critique sociale matinée de grivoiserie très légère et sans aucune vulgarité. Il prend pour modèle ce couple de grand bourgeois empêtrés dans leur éducation catholique stricte et issus de la ...

Lire la suite8Par littlebigxav
Désir ardent

Mon Dieu, comment suis-je tombée si bas est une comédie qui n'en n'est pas vraiment une, tant le propos fait parfois preuve de sérieux. Tantôt dans le comique de situation, tantôt dans l'impureté et le libertinage, le film dépeint tant une frustration sexuelle féminine ...

Lire la suite7Par Gecko153
Le contexte

Michele Placido

La critique des turpitudes de la bourgeoisie est une constante des films de Luis Bunuel : ici, une jeune fille sur le point d'entrer au couvent est convoitée par son vieil oncle et désire secrètement son cousin.

Luigi Comencini

Dino Risi fait dans ce film à sketches un état des lieux satirique des pratiques sexuelles italiennes, de l'homosexualité à la zoophilie.

ARRIVEDERCI AMORE, CIAO

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS