MON FRERE

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Drame - 2019 - France - 93 MIN - VF - HD - Tous publics
Teddy tue son père qui frappait son petit frère. Envoyé en centre éducatif fermé, l'adolescent découvre un univers brutal dont il ne connaît pas les codes. Enzo, le caïd du centre, le teste et ne lui fait pas de cadeaux. Constatant que Teddy est un dur à cuire, Enzo relâche la pression...
6.6 / 10
6.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR

La première séquence de Mon Frère se passe de dialogues. Il suffit d'une poignée de plans pour énoncer la situation : celle d'un adolescent envoyé en CEF. Les Centres Educatifs Fermés sont une alternative à la prison pour les mineurs. Le troisième long métrage de Julien Abraham s'essaie lui à en être une aux films sur la population des banlieues.

Le point de vue est franc, n'occulte pas le fonctionnement de ces centres tout comme ceux d'un système judiciaire et leurs brutalités, mais ne se clame pas documentaire. Le socio-réalisme n'est qu'une donnée de départ, Mon Frère explorant tout comment une jeune génération s'enferme dans des mécanismes ; comment ils mènent à une violence ordinaire.

Parmi les outils utilisés pour en venir à bout, Abraham en aborde ici, un, étonnant : la psychoboxe, technique utilisant la boxe comme exutoire des paroles refoulées. Son principe ? Des combats courts mais avec interdiction de porter les coups sur l'adversaire. A l'inverse donc de Mon frère, film qui frappe fort et durablement les esprits.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA TÊTE HAUTE (Parce qu'il suit comme Mon frère, le parcours d'un adolescent en CEF comme le travail des éducateurs spécialisés.) ou encore SCUM (Un regard, anglais cette fois-ci, sur les centres pour délinquants juvéniles).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné