MONSIEUR

À partir de 3.99 €
Documentaire - 2018 - France - 91 MIN - VF - HD - Tous publics

Au crépuscule de sa vie, Jean d’Ormesson, écrit toujours. Filmé entre sa maison en Corse et son hôtel particulier de Neuilly, seul souvent, déambulant dans son jardin, contemplant la mer. Ou bien devisant avec sa fille Héloïse et sa petite-fille Marie Sarah, discutant avec Fabrice Luchini, parrainant un ami académicien, ou prononçant l’oraison funèbre de Michel Déon… Le plus souvent en plein soleil, cet homme irradie d’une force de vie belle à regarder.

Réalisé par

7.2 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

Habitué du petit écran, Laurent Delahousse, journaliste et animateur de l’émission « Un jour, un destin », filme ici pour le grand écran, en scope et durant deux ans et demi, de 2015 à 2017, l’écrivain Jean d’Ormesson. Il signe donc son premier long métrage de cinéma. Le but était de découvrir et comprendre qui était "Monsieur" d’Ormesson : ce mélange d’aristocrate « né le 16 juin 1925 à Paris- avec une cuiller d’argent dans la bouche », de grand esprit français, d ’« écrivain du bonheur » et d’immortel dont les jours étaient forcément comptés : il disparut le 5 décembre 2017.

L’œil vif et bleu, le verbe toujours élégant, Jean Bruno Wladimir François de Paule Lefèvre d’Ormesson, Jean d’O pour les intimes et Monsieur pour la plupart de son entourage, palabre et papote, se fait plaisir en téléphonant à Jean Rochefort, en se promenant au jardin avec sa fille Héloïse, en discutant sur un canapé avec sa petite-fille Marie Sarah, en échangeant avec son ami Fabrice Luchini ou en interrogeant Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie et pas encore président.

C’est le portrait d’un homme et aussi celui d’une époque, où comme le résume avec son sens inné de la formule un Luchini fasciné : « la droite avait de la gueule ». Et même si l’on frôle parfois l’hagiographie, une certaine distance, bienvenue, est apportée par Dominique Arnouilh, qui fut la secrétaire de Jean d’Ormesson au Figaro et transcrivit ses livres vingt-huit années durant. Celle-ci est filmée en train de taper sur son ordinateur les propos de d’Ormesson au cours du tournage de Monsieur, et elle apporte chaque fois un bémol ironique, un contrepoint spontané et sans fard. Cette petite dame de 90 ans aux cheveux blancs et à la langue bien pendue déclare sans ambages qu’il « exagère » ou « n’y croit pas lui-même » … Elle est en quelque sorte le Jiminy Cricket de d’Ormesson. Et donc de Delahousse. Elle évite à plusieurs reprises la tentation de la momification définitive de l’écrivain populaire et médiatique en saint absolu.

FILMOTV vous recommande

Pas si éloigné

Contexte

Jean d'Ormesson

Film (formidable) sorti sur les écrans français le 5 décembre 2018, comme "Monsieur" de Laurent Delahousse.

Laurent Delahousse

Film-portrait qui va à la rencontre d'un artiste connu et reconnu, avec sa complicité.

LES SAVEURS DU PALAIS DE CHRISTIAN VINCENT (2012)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité