Bande Annonce de MORT À VENISEDécouvrez la bande Annonce de MORT À VENISE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1330/fond/1330_w_500.jpg
Luchino Visconti
Björn AndresenDirk BogardeMarisa BerensonSilvana ManganoCarole AndréNora RicciRomolo ValliAntonio AppicellaFranco FabriziSergio Garfagnoli

MORT À VENISE

125 mn

Note de SensCritique :

7.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Luchino Visconti.

Casting : Björn Andresen, Dirk Bogarde, Marisa Berenson, Silvana Mangano, Carole André, Nora Ricci, Romolo Valli, Antonio Appicella, Franco Fabrizi. Sergio Garfagnoli

Synopsis : En 1911, le Professeur Gustav von Ashenbach, musicien et compositeur munichois, se rend à Venise pour y reposer son cœur malade et reprendre son souffle artistique. Mais, parmi la foule bruissante du luxueux salon du Grand Hôtel des Bains, au Lido, son œil est attiré par un visage pur et angélique. C’est celui de Tadzio, un adolescent polonais en villégiature avec sa mère, ses trois sœurs et leur gouvernante. Le vieil homme fasciné épie le jeune garçon, recherche sa présence autant qu’il la redoute. Il prend conscience de son âge, de la fragilité de toute chose et de la puissance de la beauté. 

Scénario : Luchino Visconti, Nicola Badalucco.
Musique : Gustav Mahler.
Pays : France | Italie
Tags : Drame, Autour de Thierry Klifa , Maestros, Des musiciens, Villes italiennes, Piano Piano, Flashbacks.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Qu’est-ce que la beauté ? La perfection existe-t-elle dans la nature ou peut-elle être créée par le «labeur» ? En adaptant «La Mort à Venise», le court roman de Thomas Mann publié en 1912 et qu’il admire depuis toujours, Luchino Visconti, alors âgé de 65 ans, s’approprie un sujet qui lui tient à cœur et qui prend des résonances autobiographiques.
Dans ce portrait d’un artiste vieillissant du début du siècle, questionnant son rapport à l’art et à l’idéal, il transforme, en compagnie de son scénariste Nicola Badalucco, l’écrivain du roman de Thomas Mann en un compositeur de musique. Ce qui fait de l'Adagietto de la 5e symphonie de Gustav Mahler (auquel le personnage doit par ailleurs son prénom) la musique prédestinée au film, son accompagnement, son âme...
La mort est ici omniprésente, annoncée dans le titre, évoquée lors du premier flash back, et rongeant peu à peu le personnage principal ainsi que la ville, puisqu’une épidémie de choléra se propage à Venise et la dégrade à vue d’œil –chaux vive laissant des traînées blanches, feux dégageant des fumées noires… La beauté, elle, est la quête absolue : Thomas Mann affirme l’impuissance de l’art à la créer, ne lui reconnaissant que la capacité à la célébrer.
Luchino Visconti s’est attaché, en mettant ses pas dans les traces de l’auteur, à créer un film presque parfait et qui touche à l’universel. Le cinéaste a un avantage sur son prédécesseur : il sait, lui, ce qui est advenu en 1914 à cette Europe qu’on retrouve rassemblée dans un hôtel de luxe où se croisent Polonais, Allemands, Italiens, Français... Il suggère à travers la décadence d’un personnage qui se croyait au-dessus de la mêlée, la décadence des peuples qui se sont retrouvés en guerre peu de temps après.
Pour nourrir le personnage de Gustav, il emprunte des passages à un autre roman de Mann, «Le Docteur Faustus». Tandis que Silvana Mangano, en chapeau et voilette, semble flotter comme un fantôme, le jeune Björn Andresen prend des poses en costume de marin ou en maillot de bain rayé. Et Dirk Bogarde derrière ses lunettes exprime les ravages de la passion et les contradictions humaines.
En 1971, Visconti a reçu, pour Mort à Venise et l’ensemble de son œuvre, le Prix du 25e anniversaire au Festival de Cannes.

Ce n’est que par morceaux, par bribes, que nous apprenons ce qui est arrivé à Gustav von Aschenbach. D’abord, la raison pour laquelle il s’est rendu à Venise : suite à un malaise et à la prescription de repos faite par un médecin, car il est doté d’un cœur malade. Envahi par la nostalgie de ce qui n’est plus, le compositeur, au fil du récit et de son engouement de plus en plus violent pour Tadzio, revit en flashbacks les discussions sur l’art et la perfection qu’il a eues avec son ami Alfred ; le bonheur passé avec son épouse et sa fille ; le paradis perdu lors de la mort de cette dernière ; la sensation de sa propre déchéance alors qu’il se rend dans une maison close, l’accueil houleux fait à une de ses compositions par une foule décontenancée.
La première image de beauté absolue dans Mort à Venise n’est pas Tadzio : avant de se rendre au salon de l’hôtel et d’arrêter son regard sur cet adolescent irréel qui semble descendu sur terre comme un envoyé du ciel, Gustav, dans sa chambre, a embrassé la photographie de son épouse (interprétée par Marisa Berenson) et la caméra s’est attardée quelques secondes sur cette jeune femme aux mains jointes, au visage pur et parfait : le portrait d’une madone. La ressemblance entre ces deux visages est d’autant plus troublante qu’un troisième, celui de la prostituée Esmeralda (interprétée par Carole André), s’y ajoute un peu plus tard. Dans cette scène où Gustav est encore pétri de convictions, Esmeralda ne peut représenter la pureté étant donné son statut de fille à vendre… C’est pourquoi son refus qu’elle lui tienne la main et son vacillement au sortir de la chambre sont les premières traces de sa lente descente aux enfers : il vient d’être foudroyé par sa propre impureté, il est infidèle et paie pour faire l’amour. Rien de tout cela ne peut convenir à sa vision de l’absolu.
Le sentiment réveillé chez le vieil artiste par l’adolescent polonais est multiple. La jeunesse de Tadzio le renvoie à sa vieillesse, sa pureté à son impureté, sa perfection à son incapacité à créer la perfection. Et s’y mêle un désir inconnu, sans doute encore plus dérangeant pour lui que celui qui consiste à aller payer une putain : il est amoureux d’un garçon comme il l’a été de sa femme.
La force du film tient au fait que Gustav, l’artiste, l’aîné, le penseur, est soudain totalement désarmé. Il se fait mener par le bout du nez par le ravissant éphèbe qui ne cesse de lui sourire, de prendre des poses mains sur les hanches et de lui renvoyer ses regards. Il accepte de tricher sur son âge en se laissant teindre les cheveux et maquiller le visage. Il devient ce qu’il a toujours regardé avec mépris. Un être mélangé, fort et vulnérable, intelligent et bête et qui, envahi par ses démons, y perd le sens de la réflexion et de la bienséance : un homme tout simplement.

Ce film ne raconte pas l'histoire d'un vieux pédophile trop maquillé. Il raconte un combat, cosmogonique, métaphysique, le combat entre Apollon et Dionysos, le combat entre l'idéal et les passions. Le combat entre l'horizontalité parfaite de la lagune — qu'accompagne à ...

Lire la suite
10
Anonymus

Venise magnifique, mélancolique et malade...

Collection : "Tentations par mes éclaireurs" : Aurea Adaptation d’une nouvelle de Thomas Mann, « Mort à Venise » nous fait suivre un compositeur vieillissant débarquant à Venise pour s’épanouir et chercher de nouvelles inspirations. Ne trouvant guère d’inspiration, ...

Lire la suite
9
Docteur_Jivago

La dernière valse avant la mort

Il existe sans doute un nombre relativement élevé de films qui s'achèvent sur la mort du personnage principal. Parmi eux, certains sont lents et longs, et à l'intérieur de cette catégorie, certains sont lents, longs et chiants (le premier qui me vienne à l'esprit ici, c'est ...

Lire la suite
9
Psychedeclic
A voir également
Affiche du film BARRY LYNDON

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHASSEUR BLANC COEUR NOIR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMADEUS (DIRECTOR S CUT)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NOUS NOUS SOMMES TANT AIMES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés