NELLY ET MONSIEUR ARNAUD

À partir de 2.99 €
Pour le dernier film de Claude Sautet qui y donne ses propres traits à Michel Serrault
Drame - 1995 - Allemagne|France|Italie - 102 MIN - VF - HD - Tous publics
Nelly, endettée, rencontre Pierre Arnaud, un sexagénaire aisé, par l’intermédiaire d’une amie. Ce dernier lui offre un chèque de trente mille francs et lui propose de l’embaucher pour écrire ses mémoires. Nelly accepte, et une forte complicité naît entre la jeune femme et son étrange employeur.

Réalisé par

6.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Mathilde Lorit
Mathilde Lorit
CHRONIQUEUR

Dernier film réalisé par Claude Sautet en 1995, Nelly et Monsieur Arnaud réunit à l’écran Emmanuelle Béart, avec qui le cinéaste a tourné Un cœur en hiver trois ans plus tôt, et Michel Serrault, avec qui il travaille pour la première fois, et à qui il offre l’un des plus beaux rôles de sa carrière. Nelly, endettée, rencontre Pierre Arnaud, sexagénaire aisé, par l’intermédiaire d’une amie. Ce dernier lui offre un chèque de trente mille francs et lui propose de l’embaucher pour écrire ses mémoires. Nelly accepte, et une forte complicité naît entre la jeune femme et son étrange employeur.

L’image marquante de cette histoire subtile est celle de Michel Serrault en train de regarder dormir Emmanuelle Béart. Inspirée d’un souvenir personnel datant de l’adolescence, cette scène est aussi liée à la lecture par Claude Sautet des Belles Endormies du Japonais Kawabata, référence qu’il partage avec Jacques Fieschi, le scénariste avec lequel il a déjà écrit Quelques jours avec moi et Un cœur en hiver. Trois films qui marquent un renouvellement dans l’inspiration et la carrière du réalisateur de Vincent, François Paul et les autres.

Plus dépouillé que les films qu’il a réalisés dans les années 70, Nelly et Monsieur Arnaud confirme en effet l’intérêt de Claude Sautet pour la vie intérieure de ses personnages, leurs amours impossibles et leurs difficultés à communiquer. On remarque que la coiffure et la silhouette de Michel Serrault à l’écran le font étrangement ressembler au cinéaste, qui livre avec ce récit son film le plus intime, même s’il s’est toujours défendu de réaliser une œuvre autobiographique.  

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Michel Serrault

Claude Sautet tourne pour la première fois avec Emmanuelle Béart et se penche déjà sur l'intériorité des êtres.

Claude Sautet

Il partage en partie la même inspiration que Nelly et Monsieur Arnaud : le roman de Yasunari Kawabata Les Belles Endormies

GARDE À VUE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité