NIMITZ, RETOUR VERS L'ENFER

Bientôt disponible
Parce que le film recycle les avions japonais de Tora Tora Tora
Politique / Histoire - 1980 - Etats-Unis d'Amérique - 98 MIN - Tous publics

1980. Le porte-avion Nimitz traverse une tempête électro magnétique qui met à mal ses transmissions. Le commandant et son équipage comprennent vite qu’ils ont été transportés en 1941, non loin du site de Pearl Harbor, à la veille de l’attaque. Un sénateur et sa secrétaire dont le yacht a été détruit par un avion japonais sont alors recueillis à bord.

Réalisé par

6.1 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Caroline Vié
Caroline Vié
CHRONIQUEUR

Nimitz, retour vers l’enfer est inspiré du roman japonais Les guerriers de l’apocalypse, écrit en 1979 par Kosei Saito. Il est dirigé par Don Taylor,  réalisateur de La malédiction 2 et des Evadés de la planète des singes, un film qui parlait déjà de voyage dans le temps.

Le cinéaste est parvenu à obtenir le soutien de la US Navy, la marine américaine. Il a pu réellement tourner sur le porte-avion Nimitz. Le bateau était en activité depuis 1975 et accueillait à son bord  6000 hommes d’équipage ainsi que 90 hélicoptères et avions. L’équipe n’a pas obtenu la permission de tourner dans la salle des machines, mais une cinquantaine de marins ont été engagés comme figurants.

C’est Peter Douglas, le fils de l’acteur principal Kirk Douglas, qui produit le film. Il n’avait que 23 ans quand il s’est retrouvé à la tête de la production. Kirk Douglas souhaitait que son autre fils, Michael, incarne le personnage finalement joué par Martin Sheen. Michael a dû décliner car il était retenu par la promotion du Syndrome chinois de James Bridges qu’il produisait de son côté.

Le contexte

Une autre façon délirante de voir la Seconde Guerre mondiale

Don Taylor

Parce que c'est une belle illustration des dangers des paradoxes temporels.

APOCALYPSE NOW

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS