Norma Rae

Bientôt disponible
Parce qu'avec ce film, Sally Field reçut l'Oscar et le prix d'interprétation à Cannes
Drame - Etats-Unis - 110 MIN - Tous publics
Une jeune femme avec enfant travaille comme ouvrière dans une usine textile du Sud des Etats-Unis. Les conditions de travail la révoltent. Aussi quand un syndicaliste vient passer quelques temps dans la région pour obliger les patrons de l'usine à se conformer aux lois sociales, elle fait très vite partie de ceux qui se lèvent pour affronter la direction. Elle est mise à pied, puis réintégrée. Parallèlement elle se met en ménage avec un brave gars qui comprend mal sa détermination et jalouse un peu le brillant syndicaliste qui visiblement ne laisse pas la jeune femme de marbre...

Réalisé par

7.2 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR
Le film est pour commencer un superbe portrait de femme. Une femme à qui la vie ne fait pas de cadeaux, une prolétaire du Sud profond des Etats-Unis, où les idées un peu généreuses n’ont pas un terrain très favorable pour éclore. Mais c’est une femme qui en veut, qui se bat, et qui ce faisant nous émeut comme personne.
Dans le bruit des machines à tisser, nous entrons avec elle à l’usine. Et nous y restons suffisamment longtemps pour nous rendre compte que c’est un univers que le cinéma visite peu. Les gangsters sont sans doute plus cinégéniques que les ouvriers… Mais cela n’empêche pas ces derniers d’incarner notre mauvaise conscience. Avec un réalisme saisissant, le film nous entraîne sans prendre de gants…

Il est en la matière d’autant moins neutre qu’il traite de lutte syndicale dans un pays où cela reste un gros mot. Tout en restant sensible au charme des personnages et à celui du cinéma romanesque. C’est ce qui lui permet de trouver naturellement son point d’équilibre entre fond et forme.

Contexte

Il met l'accent sur le rôle des syndicats ouvriers aux USA

Martin Ritt

C'est le portrait d'une battante, militante des droits élémentaires.

LES SAISONS DU COEUR

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité