Bande Annonce de NOROÎTDécouvrez la bande Annonce de NOROÎT sur FilmoTVhttp://
Jacques Rivette
Anne-Marie FijalAnne-Marie ReynaudBabette LamyBernadette LafontCarole LaurentyDanièle RosencranzElisabeth LafontGeorges GatecloudGeraldine ChaplinHumbert BalsanKika MarkhamLarrio Ekson

NOROÎT

129 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Jacques Rivette.

Casting : Anne-Marie Fijal, Anne-Marie Reynaud, Babette Lamy, Bernadette Lafont, Carole Laurenty, Danièle Rosencranz, Elisabeth Lafont, Georges Gatecloud, Geraldine Chaplin, Humbert Balsan, Kika Markham. Larrio Ekson

Synopsis : Morag fait le voeu de venger la mort de son frère. Grâce à Erika qui fait partie de l'entourage de Giulia, responsable de ce meurtre, Morag réussit à s'introduire dans le château où vit Giulia et à gagner sa confiance. Cette dernière dirige d'une main de fer une bande de pirates.

Scénario : Eduardo de Gregorio, Jacques Rivette, Marilù Parolini.
Musique : Daniel Ponsard, Jean Cohen-Solal, Robert Cohen-Solal.
Pays : France
Tags : Politique / Histoire, Drame, Vengeance, Pirate‎, Stéphane Tchalgadjieff, Portraits de femmes françaises.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

« Noroît c'est bien le film le plus fou que j'aie jamais fait. Jamais je n'ai vécu une aventure pareille. », c’est Pierre Gamet qui était l’ingénieur du son sur cette oeuvre de Jacques Rivette qui a fait cette déclaration et on veut bien le croire. Tourné en 1976 avec Geraldine Chaplin et Bernadette Lafont dans les rôles principaux, ce long métrage est aussi un film maudit, puisqu’il n’est jamais sorti en salles.

Noroît qui porte en sous-titre « Une vengeance » se voulait le troisième volet d’une série de quatre  films provisoirement baptisée au départ « Les Filles du feu » avant de devenir les « Scènes de la vie parallèle ».  Initialement dans ce cycle de quatre films, le premier devait être une « love story », le deuxième une histoire fantastique et le troisième une sorte de western. Au final, Noroît sera un film de pirates au féminin et Rivette ne terminera jamais sa tétralogie.

Le scénario s’inspire de The Revenger’s tragedy une pièce écrite en 1607 par le dramaturge anglais Cyril Tourneur et il fait de Bernadette Lafont une amazone à la tête d’une bande de brigands qui arraisonne les navires et n’hésite pas à tuer. Geraldine Chaplin, quant à elle, s’introduit dans son entourage avec une seule idée en tête l’éliminer pour venger la mort de son frère. Secrets, complots, trahisons… les thèmes chers à Rivette sont réunis dans cette oeuvre en phase avec les expérimentations chères aux années 70.

Difficile de dire à quelle période précisément se déroule Noroît. Jacques Rivette ne s’est pas   seulement appuyé sur le texte théâtral du XVIIè siècle, il a puisé dans la mythologie celtique, selon laquelle lors des quarante jours entre la dernière lune d'hiver et la première de printemps, les morts revenaient sur la terre. Cette intemporalité correspond bien à l’état d’esprit du cinéaste qui a déclaré quelques années après le tournage : « il y a eu un moment où je n'avais pas envie de faire des films reliés à ce qui se passait en France ». A l’époque où il tournait Noroît, le cinéaste - qui fut une figure marquante de la Nouvelle Vague - multipliait les aventures cinématographiques expérimentales et originales. Après L’Amour fou, qui dure plus de quatre heures, il avait signé au début des années 70 Out 1 : Noli me tangere, qui dépasse les douze heures de projection.

« J'ai horreur du jeu naturel et psychologique », affirmait Rivette, qui ajoutait : «  j’ai envie de travailler avec des acteurs physiques. (…) Le corps et la voix sont plus importants que les mots. Le cinéaste accordait une grande confiance à ses comédiens qu’il faisait souvent improviser. Rivette qui ne jurait que par le son direct va d’ailleurs jusqu’au bout de cette logique avec son parti pris musical puisque les frères Robert et Jean Cohen-Solal ainsi que Daniel Ponsard ont créé l’accompagnement musical en « live » en jouant aux côtés des comédiens. La caméra ne les ignore d’ailleurs pas et les intègre régulièrement à la scène. Entre parenthèses, c’est Robert Cohen Solal qui composa la musique de la fameuse série télévisée Les Shadoks dans les années 60.

Le réalisateur explore en fait tous les pouvoirs du cinéma sans oublier celui de la lumière comme on le voit dans son soleil hypnotique ainsi que dans la dernière séquence où il joue des effets chromatiques en manipulant la pellicule. Enfin, les films de Rivette parlent très souvent de théâtre et Noroît ne fait pas exception et propose même une pièce dans la pièce. L’occasion pour Kika Markham, comédienne qu’avait dirigée Truffaut dans Les Deux anglaises et le continent, de se livrer à un étonnant numéro avec un masque de mort. Signalons par ailleurs que le rôle de Jacob est tenu par Humbert Balsan, qui deviendra ensuite producteur finançant notamment des réalisations de Youssef Chahine ou de Claire Denis et se donnera la mort en 2005.

le contexte
A voir également
Affiche du film MES AMIS, MES AMOURS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CANICULE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CÉLINE ET JULIE VONT EN BATEAU
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES DÉMONIAQUES
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LINE OF FIRE

à partir de

6.99
 
Affiche du film ABDEL ET LA COMTESSE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PRISONNIÈRE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A BEAUTIFUL DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Enter the Void

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés