NOTRE HISTOIRE

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Delon casse son image et emporte le César du meilleur acteur dans la foulée
Drame - 1984 - France - 107 MIN - VF - HD - Tous publics
Robert Avranches est assis dans un compartiment de première classe, où il s'imbibe consciencieusement de bière. Après un arrêt dans une gare, une femme s'installe en face de lui. Elle lui parle de lui et un peu d'elle, puis s'offre à lui. L'inconnu lui demande alors de bien vouloir détruire sa vie...
6.3 / 10
6.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Robert Avranches est un garagiste qui boit beaucoup de bière et dont la vie amoureuse et familiale est pour le moins chaotique. Un jour, seul dans un train, il broie du noir lorsqu’une jeune femme prénommée Donatienne fait irruption dans son compartiment.  Ils ont une relation sexuelle qu’elle espère sans lendemain, mais lui s’accroche et va tout faire pour entrer dans la vie de Donatienne, en dépit des réticences de cette dernière. C’est le début d’une histoire étrange et rocambolesque, celle de Notre histoire, le huitième film réalisé par Bertrand Blier, en 1984. 

Amoureux des acteurs et de leur démesure contrôlée, l’auteur des Valseuses s’est fait un malin plaisir à proposer à Alain Delon un rôle de pur contre-emploi : son personnage est tout simplement alcoolique, dépressif, râleur, nihiliste, collant, romantique et infantile. Face à lui, la star féminine de l’époque, Nathalie Baye, auréolée des succès récents de films comme Le Retour de Martin Guerrede Daniel Vigne et La Balance  de Bob Swaim. C’est d’ailleurs le producteur du film Alain Sarde qui l’a littéralement imposée au cinéaste : Delon-Baye, Notre histoire  repose d’abord sur ce duo de choc.

Au-delà de ce ces deux vedettes, Blier confirme son goût pour les comédiens en mettant en valeur des jeune pousses qui ne tarderont pas à faire carrière comme Vincent Lindon, Jean-Pierre Darrousin et Gérard Darmon. Sans négliger pour autant les acteurs chevronnés que sont Jean Reno, Jean-Claude Dreyfus, Michel Galabru, Geneviève Fontanel. Ou bien encore Sabine Haudepin, tout juste sortie des films de François Truffaut. Autant de seconds rôles, voire même de brèves apparitions, singuliers et drôles.

 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver ADELE H (Chez Truffaut, c'est le personnage féminin, incarnée par Isabelle Adjani dans le rôle de la fille de Victor Hugo, qui s'accroche à un homme qui lui refuse son amour.) ou encore BARFLY (En évoquant la figure de l'écrivain Charles Bukowski, Barbet Schroeder , comme Bertrand Blier dans un autre registre, aborde l'univers de l'alcoolisme).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné