NOUS SOMMES TOUS DES ASSASSINS

Parce que Cayatte se souvint le temps de quelques films, qu'il fut jadis avocat.
Drame - 1952 - France|Italie - 113 MIN - VF - Tous publics
René Le Guen a appris à tuer dans la Résistance. Inculte, il ne sait faire que cela. Aussi continue-t-il après la Libération et finit-il en prison, condamné à mort pour avoir cru qu'on pouvait assassiner son prochain dans le seul but de prendre un bain. Emprisonné, il se lie avec d'autres condamnés...

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Durant l’Occupation, la Résistance recrute René Le Guen, un jeune homme pauvre, pour lui apprendre à tuer l’ennemi. Inculte, René ne sait rien faire d'autre et continuier à tuer après la Libération. Il est arrêté et condamné à mort.

René se lie d’amitié avec ses compagnons de cellule, trois autres assassins : Gino, qui a tué par vengeance, Dutoit, un empoisonneur et Bauchet, qui a tué sa fille. Deux prêtres tentent de leur apporter du réconfort.

L’avocat de René considère que son client est une victime de la société. Il demande pour lui une grâce présidentielle.

Le contexte

Marcel Mouloudji

A la fin de sa prestigieuse carrière, Marcel Carné ("Les Enfants du Paradis") a lui aussi réalisé un film dossier "à la Cayatte" : il y dénonce les violences policières, bien aidé par Jacques Brel dans le rôle du procureur.

André Cayatte

Un autre réquisitoire contre la peine de mort, qui valut un Oscar à Susan Sarandon et un ours d’argent à Sean Penn. Pourtant, on tue toujours aujourd'hui dans les prisons américaines.

LES DISPARUS DE ST. AGIL

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS