NUESTRAS MADRES

2020
73 mn
À la carte à partir de 2.99 €

2020
73 mn
C'était la Caméra d'Or du Festival de Cannes 2019
Au Guatemala, pendant la Guerre civile, une génération d'hommes et de femmes ayant participé à une rébellion dans ce petit pays n'ont jamais été retrouvés, enterrés dans des fosses communes municipales. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médico-légale, travaille à l'identification des disparus pour ensuite leur donner une digne sépulture...
À la carte à partir de 2.99 €
Drame
Belgique | France | Guatemala
Tous publics
VO - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Caméra d’or au 72e festival de Cannes en 2019, Nuestras madres de Cesar Diaz avait été présenté à la Semaine de la critique. Le film revient en toute sobriété et force sur le passé du Guatemala et ses blessures encore très ouvertes au sujet de la guerre civile qui s’est déroulée sur plus de 30 ans entre 1960 et 1996.

En 2018, le pays vit au rythme du procès des militaires à l’origine de la guerre civile. Les témoignages des victimes s’enchaînent. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médico-légale, travaille à l’identification des disparus. Un jour, à travers le récit d’une vieille femme, il croit déceler une piste qui lui permettra de retrouver la trace de son père, guérillero disparu pendant la guerre.

Film catharsis, Nuestras Madres vient essayer de panser les blessures de tout un peuple qui tente encore aujourd’hui de faire sens de la violence qui s’est exercé en son sein, opposant une junte militaire disproportionnée à des guérillas marxistes éparpillées sur tout le territoire.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA NOSTALGIE DE LA LUMIÈRE DE PATRICIO GUZMAN (Au Chili, la dictature de Pinochet a laissé de nombreux disparus dont les restes sont activement recherchés par leur famille. Comme au Guatemala.) ou encore LA LLORONA DE JAYRO BUSTAMENTE (Les deux films guatémaltèques concernent la Guerre Civile au Guatemala et ses conséquences.).

FilmoTV vous recommande

Pas si éloigné

Autour du film