Bande Annonce de O'CANGACEIRODécouvrez la bande Annonce de O'CANGACEIRO sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1098/fond/1098_w_500.jpg
Giovanni Fago
Eduardo FajardoHoward RossLeo AnchórizTomás MilianUgo PagliaiAldo GasparriIrio FantiniJosé CarlosMário GusmãoQuinto GambiAlfredo SantacruzBernadete Dinora de CarvalhoClaudio ScarchilliGoffredo UngerJesús Guzmán

O'CANGACEIRO

93 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Giovanni Fago.

Casting : Eduardo Fajardo, Howard Ross, Leo Anchóriz, Tomás Milian, Ugo Pagliai, Aldo Gasparri, Irio Fantini, José Carlos, Mário Gusmão, Quinto Gambi, Alfredo Santacruz, Bernadete Dinora de Carvalho, Claudio Scarchilli, Goffredo Unger. Jesús Guzmán

Synopsis : Espedito est l’unique survivant de son village assailli par l’armée venue assassiner un à un ses habitants qui avaient soutenu un cangaçeiro et sa bande. Epuisé, il est recueilli par un ermite qui le soigne et lui inculque des rudiments de valeurs chrétiennes et qui le persuadent qu’il ressemble au Christ. Espedito se mue en Rédempteur et veut venger son peuple et combattre les injustices dont souffrent ses semblables. Ses premiers prêches ne rencontrent aucun succès. Mais il se lie en prison avec les gros bras qui constitueront son armée.

Scénario : Bernardino Zapponi, José Luis Jerez.
Musique : Riz Ortolani.
Pays : Espagne | Italie
Tags : Aventure / Action, Histoires dans l'histoire, Politique / Histoire, Politique sudaméricaine, Des films politiques.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Attention ! Ce O'Cangaçeiro n'a rien à voir avec le film brésilien homonyme de 1953 signé Lima Barreto. Un bandit y tombait amoureux d'une institutrice kidnappée par son gang. Ici le film est italo-espagnol et le héros campé par Tomás Milián. Quel curieux parcours que celui de ce Cubain quittant son pays pour aller suivre les cours de l’Actors Studio à New York et qui débute réellement sa carrière en Italie, à l’aube des années 60. Tout d’abord avec Bolognini (Les Garçons, sur un scénario de Pasolini, Le Bel Antonio ou Mlle de Maupin), avec Lattuada (L’Imprévu) ou Visconti (Boccace 70).
Plus tard, c’estle western spaghetti qui lui offre ses premiers rôles marquants. Je devrais plutôt dire frappants, tant il a fait toute sa carrière en campant des personnages violents, inquiétants, même si souvent aimables. La seconde partie de sa carrière est consacrée à des polars modernes et nerveux où il campe aussi bien un policier aux méthodes peu orthodoxes qu’un dangereux malfrat des quartiers populaires.
Par souci de crédibilité, Milian a fait l’essentiel de sa carrière avec la voix d’un autre interprète, l’Italien Ferruccio Amendola, gommant ainsi son accent latino... Qu’il a toutefois pu utiliser quand ses rôles le permettaient. Par exemple lorsqu’il campait des bandits ou des révolutionnaires mexicains... ou brésilien comme dans ce O’ Cangaçeiro, un de ses tout premiers rôles protagonistes.

 

En 1966, Sergio Sollimaconfie à Tomas Milian son premier rôle de héros insoumis dans Colorado (La Reisa dei conti), l’un des premiers films manifestes du western spaghetti, filmé la même année que Le Bon, la Brute et le Truand ou Django. Milian deviendra l’un des acteurs les plus emblématiques du genre. Aussi, malgré son inspiration brésilienne, O’ Cangaçeiro est habituellement identifié comme un western spaghetti. Outre le fait qu’il a été tourné dans les mêmes conditions (économiques et géographiques), il en respecte bon nombre de codes. Le personnage du Rédempteur en est, par exemple, pleinement symbolique : anti-héros allumé, violent et égoïste, mais porteur d’une philosophie de justice sociale vengeresse et musclée.
On peut le voir en Jésus-Christ révolutionnaire, en opposition avec les autorités ecclésiastiques rangées du côté du pouvoir, alliées à l’armée, aux gouvernants et aux entrepreneurs étrangers qui se lient pour exproprier ou éliminer les petites gens. Un Christ dont les apôtres seraient de véritables damnés de la Terre. Mais le film est porteur d’une profonde désolation. Le superbe dernier plan en est symptomatique : ces hommes qui se perdent dans le désert, certes invaincus, mais fatigués et désillusionnés. Car malgré son combat rédempteur, Espedito n’améliorera le sort de personne, par manque de lucidité, victime malgré lui des calculs machiavéliques des dominants, mais aussi de sa propre vanité.
La fable politique estcrue et forte, le choc des classes sociales flagrant, notamment lors de cette improbable soirée scellant une alliance contre-nature. On voit que, pour être accepté dans le sérail, le leader populaire doit éliminer ses rivaux, nuire à ses semblables, renoncer à certaines de ses valeurs. Ce qui ressemble à une guerre des gangs est ici magnifiée par un sens du romanesque, de l’épique. Tout est chargé de folie, d’outrance, de spiritualisme et de mystère. On retiendra quelques scènes envoûtantes : les rebelles dans leurs hamacs ou l’attaque nocturne des militaires entre magie noire, fantômes et exécution sanguinaire.

Tomas Milian, acteur cubain, se retrouve ici plongé dans ce qu’on pourrait appeler un western « samba », car, même si ce film est de production italienne, l’histoire, les personnages, l’ambiance, etc. sont brésiliens. Giovanni Fago, le réalisateur, quant à lui, a été ...

Lire la suite
10
JJC
A voir également
Affiche du film DJANGO

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IDENTIFICATION D UNE FEMME
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film 10 000

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE DERNIER SAMOURAÏ

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés