OMAR

2013
94 mn
Parce que tourner un film palestinien en Cisjordanie ( en 2013) n'a pas été une démarche aisée
Inclus dans l’abonnement
Omar vit en Cisjordanie. Avec ses deux amis d'enfance, Tarek et Amjad, ils montent une cellule de résistance et à eux trois ils organisent une opération de sabotage qui échoue et conduit Omar à être capturé par l'armée israëlienne. Le jeune homme se verra rapidement proposer un marché: sa liberté contre des informations. Mais Omar est amoureux d'une fille qui vit de l'autre côté ...
Inclus dans l’abonnement
Drame
Palestine
Tous publics
VO
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Omar vit en Cisjordanie. Habitué à déjouer les balles des soldats, il franchit quotidiennement le mur qui le sépare de Nadia, la fille de ses rêves, et de ses deux amis d’enfance, Tarek et Amjad. Les trois garçons ont décidé de créer leur propre cellule de résistance et sont prêts à passer à l’action. Leur première opération tourne mal. Capturé par l’armée israélienne, Omar est rapidement pris dans un jeu du chat et de la souris avec la police militaire. Relâché contre la promesse d’une trahison, Omar parviendra-t-il malgré tout à rester fidèle à ses amis, à la femme qu’il aime et à sa cause? Omar est le premier film financé à 100% par des Palestiniens, un thriller qui aborde les grands thèmes de l’amour et de la trahison, de l’occupation et de la résistance.

Réalisé par le palestinien Hany Abu-Assad, précédemment auteur, en 2005, de Paradise Now, œuvre qui a remporté le prix du Meilleur film étranger aux Golden Globe Awards et a été nommé aux Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger, Omar a pour sa part  récolté le Prix du Jury au Festival de Cannes 2013, dans la section Un certain regard.  Le film a pour interprètes principaux, Adam Bakri, fils de Mohammad Bakri rendu célèbre par le film Hanna K. de Costa-Gavras en 1983,  puis Leem Lubany, Samer Bisharat et Waleed F. Zuaiter, tous débutants à l’exception du dernier cité.

A propos de l’origine du projet, le cinéaste Hany Abu-Assad raconte : "La vie fournit aux auteurs des histoires extraordinaires et Omar ne fait pas exception à la règle. Il y a quelques années, j’étais à Ramallah en Cisjordanie, et je prenais le thé avec un ami. Celui-ci me raconta alors comment il avait été approché par un agent du gouvernement qui connaissait tout de sa personne. L’homme en question avait essayé d’utiliser les informations qu’il avait sur lui pour inciter mon ami à collaborer avec ses services. J’ai immédiatement souhaité approfondir ce sujet et réfléchir aux conséquences qu’une telle collaboration aurait sur des relations d’amour, d’amitié et de confiance."

 
Dans le même genre vous pouvez trouver BETHLEEM (Ce film de Yuval Adler traite également du recrutement d'un jeune palestinien par les services secrets israëliens.) ou encore SALVO (Ce film réalisé par Fabio Grassadonia est interprété dans son rôle titre, par Saleh Bakri, frère d'Adam Bakri qui joue Omar.).

FilmoTV vous recommande

Pas si éloigné